thumbnail Bonjour,
L'OM, qui a démarré fort, a encore une marge de progression importante.

Ligue 1 - L'OM amorce sa mutation

L'OM, qui a démarré fort, a encore une marge de progression importante.

Gettyimages

L'Olympique de Marseille réalise un excellent début de saison sur le plan comptable, mais son recrutement pourrait lui permettre, d'ici peu, d'allier les résultats à la manière.

Il est encore trop tôt pour affirmer que ce cru 2013-2014 de l'Olympique de Marseille va enchanter les observateurs pour sa qualité de jeu. Fréquemment tancés durant le dernier exercice pour leurs sorties aussi efficaces que minimalistes, les hommes d'Elie Baup ont pour mission de montrer un visage plus séduisant cette année. Le contrat n'est pas encore rempli, mais les prémices d'une mutation laissent augurer un spectacle à la hauteur cette saison.

Valbuena-Payet, tandem gagnant

Dans les faits, l'OM réalise un démarrage parfait sur le plan comptable pour l'instant, avec une photographie identique à l'été dernier. Mais ses deux victoires en autant de rencontres ne soulignent pas encore sa maîtrise collective. À Guingamp (victoire 3-1), Marseille s'est clairement mis sur les bons rails grâce à un début de match tonitruant pour assommer d'entrée le promu breton. Face à Evian, samedi dernier, c'est encore une gestion parfaite de ses temps forts qui a permis à l'OM d'éviter le piège tendu par l'ETG. Car les visiteurs ont eu, également, des périodes de domination qui mettent en exergue le jeu encore perfectible des coéquipiers de Mandanda. L'animation offensive a toutefois laissé place à quelques coups d'éclats franchement encourageants. André-Pierre Gignac, déjà, semble parti sur les mêmes bases qu'il y a un an. Affûté, inspiré, et toujours aussi spontané, l'ancien Toulousain a déjà prouvé ses excellentes dispositions.


Mais c'est évidemment la relation technique entre Mathieu Valbuena et Dimitri Payet qui sera déterminante pour l'expression collective de l'OM. Les deux compères en Bleu sont dans une forme internationale. Meneur de jeu incontestable, et incontesté, Valbuena est précieux pour sa faculté à se déplacer entre les lignes dans sa position axiale. Payet, au profil technique différent, brille par ses fulgurances et son réalisme (déjà trois buts en deux matches). L'ancien Lillois s'est parfaitement fondu dans le dispositif d'Elie Baup, comme il le confiait dans les colonnes de la Provence. "Ici, on n’a pas le temps de souffler. Moi-même, je n’en ai pas envie, je suis venu ici pour réaliser une grosse saison. Six points sur six, c’est un début rêvé. Ça facilite les choses. Le fait d’avoir déjà marqué à Guingamp m’avait ôté un peu de pression. En revanche, les deux cartons jaunes m’ennuient ; deux fautes qui stoppent des contre-attaques mais je me fais sanctionner deux fois. Il va falloir que je fasse attention pour éviter la suspension" Un discours studieux pour le polyvalent attaquant, qui peut compter sur sa connivence avec Valbuena."Payet est un joueur de ballon, ce serait difficile de ne pas s’entendre avec, il est très talentueux et on s’était déjà cotoyé en équipe de france. On a de la complicité." Giannelli Imbula, autre recrue attendue, a également affiché sa palette technique au milieu, même si l'ancien Guingampais, qui fait agréablement connaissance avec l'élite, doit encore monter en puissance. Malgré l'apparition, en septembre, d'un cahier des charges aussi lourd que la C1, cet effectif plus étoffé et plus varié pourrait donc permettre à l'OM d'apporter la touche esthétique nécessaire pour faire taire ses détracteurs. Sans pour autant négliger l'aspect comptable. Un dilemme perpétuel dans un monde aussi homogène que la Ligue 1...

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web