thumbnail Bonjour,

Neuf rencontres de la 37e journée de Ligue 1 ont démarré ce samedi à partir de 21h. Découvrez l’ensemble des résultats et des buts enregistrés.

37e journée de Ligue 1 :

Pas de fête pour Girard

Montpellier – Lille :
0-0

René Girard s’attendait ce samedi à une grosse prestation de son équipe de Montpellier pour sa dernière à la Mosson. Il a été déçu. Sa formation n’a pas été capable de prendre la mesure du LOSC. Toutefois, à défaut d’être percutante offensivement, l’équipe héraultaise a su se montrer solide derrière et assurer le point du match nul (0-0). Belhanda et ses partenaires espéraient, bien sûr, mieux, mais la désillusion est, bien sûr, plus de côté du LOSC. Avec ce résultat, les Nordistes ont quasiment dit adieu à tout espoir de participer à la Ligue des Champions la saison prochaine. Comble de malheur, ils ont aussi perdu sur blessure leur défenseur Aurélien Chedjou. Le Camerounais a contracté un sérieux coup à la cuisse droite en première période.

Sochaux va trembler

Sochaux – Toulouse :
1-2
Buts :  Sio (42e); Sylla (14e), Akpa-Akpro (21e)

En position délicate au classement bien que non réléguable, Sochaux accueillait Toulouse à Bonnal avec comme unique objectif : gagner. Les Doubistes étaient animés de belles intentions, mais cela ne s’est pas vraiment vérifié sur le terrain. La bande à Hely a réalisé un début de match calamiteux, et cela lui a été couté cher avec deux buts encaissés au bout de 20 minutes de jeu. Des buts signés Sylla et Akpa-Akpro. Après cette entame à l’envers, le FCSM a bien essayé de réagir. La révolte n’a cependant débouché que sur un seul but, celui de la réduction du score, signée Sio. Le score n’a plus ensuite plus bougé dans cette partie, et ce malgré une nette poussée franc-comtoise en seconde période et une expulsion d’Etienne Capoue. Avec ce faux-pas, Sochaux bascule dans la zone rouge et n’a plus son destin entre ses mains en vue du maintien.

Reims est sauvé

Reims – Lorient :
1-0
But : Krychowiak (33e s.p.)

C’est la fête en Champagne. Le Stade de Reims sera encore en Ligue 1 la saison prochaine. Un privilège que les protégés de Hubert Fournier ont assuré en disposant de Lorient sur leurs terres. Face à des Merlus qui n’ont plus grand-chose à jouer dans ce championnat, les locaux ont su se faire respecter d’entrée et leurs efforts ont été récompensés à la 33e quand le Polonais Grzegorz Krychowiak a ouvert le score sur pénalty. Un but qui a suffi pour l’emporter. En effet, malgré l’inquiétante sortie sur blessure du Brésilien Diego, Reims a su tenir sa victoire jusqu’au bout et offrir ainsi à leur public de belles raisons de jubiler. Un sacré soulagement pour une équipe qui avait connu un hiver pour le moins compliqué avec une longue série de matches sans victoire.

Evian peut souffler

Evian – Valenciennes :
2-0
Buts :  Khlifa (2e), Ehret (12e)

Même si mathématiquement ce n’est pas encore fait, l’ETG, futur finaliste de la Coupe de France, peut commencer à se préparer pour une nouvelle saison en Ligue 1. Alors qu’ils étaient en mauvaise posture il y a encore une semaine, les Savoyards ont su soulager définitivement leurs supporters en signant deux belles victoires de suite. Après Nice, dimanche dernier, c’est Valenciennes qui a subi la loi des hommes de Dupraz. Contre les Nordistes, Evian a plié le sort du match dès le premier quart d’heure de jeu en inscrivant deux buts. Saber Khlifa a inscrit le premier, au sortir d’une superbe action individuelle, ponctuée par une remarquable frappe enveloppée. La seconde réalisation fut l’œuvre d’Ehret et a permis aux locaux d’aborder la suite du match avec beaucoup de confiance et de sérénité.

Fin des illusions pour Nancy

Nancy – Bastia :
1-2
Buts : Puygrenier (60e); Ilan (47e), Modeste (71e)

L’AS Nancy évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Malgré son impressionnante remontée au cœur du printemps, l’équipe lorraine n’a pas su éviter le pire. La faute à un regrettable relâchement dans la dernière ligne droite de la saison. Ce samedi, il y avait encore la possibilité de rester dans la course au maintien, mais pour cela, il fallait l’emporter face à Bastia. Chose qu’ils n’ont pas su faire. Dans cette rencontre, rien n’a souri aux protégés de Gabriel. Après avoir pris un but d’Ilan 47e, ils ont bien égalisé par l’intermédiaire de Puygrenier, mais les Corses ont fini par emporter la mise contre le cours du jeu. C’est Anthony Modeste, qui a envoyé les Nancéïens, en seconde division en trouvant la faille sur une très belle frappe de 20 mètres.

Troyes n’est pas mort

Troyes – Bordeaux :
1-0
But : Bahebeck (56e)

Il faudra un peu probable concours de circonstances lors de la dernière journée du championnat pour que l’ESTAC préserve sa place parmi l’élite. Néanmoins, l’espoir, même réduit, reste de mise du côté de l’Aube. L’équipe de Furlan a fait le travail ce samedi en l’emportant à domicile face à Bordeaux. Un succès acquis sur la plus courte des marges à la faveur d’un but de Camus. La tâche des Aubois fut facilitée par l’expulsion de Julien Faubert. L’ex international peut regretter amèrement son rouge puisqu’il devrait le priver de la finale de la Coupe de France. Troyes espère désormais que ce succès ne soit pas inutile. Pour cela, il n’y a qu’une seule equation possible ; gagner lors de la dernière journée et compter sur une défaite de Sochaux.

Ajaccio dans la douleur

Rennes – Ajaccio :
1-1
Buts : Erding (45e); Diawara (5e)

L’AC Ajaccio peut respirer. Sauf une énorme déroute lors de la dernière journée, l’équipe corse va se maintenir en élite. Un honneur obtenu suite au match nul ramené de Rennes. Au stade de la Route de Lorient, leur tâche n’a cependant pas été de tout repos. Après avoir ouvert le score rapidement grâce à Fousseyni Diawara, ils ont dangeureusement reculé pour ensuite se faire surprendre par Erding. A 1-1, l’équilibre était devenu fragile et le deuxième but pointait au nez de l’ACA. Mais, les visiteurs ont su l’éviter, en défendant comme des morts-de-faim tout au long de la seconde période. Au coup de sifflet final,il fallait voir la joie des Ajacciens pour comprendre l’ampleur de leur soulagement.

L’ASSE peut y croire

Saint-Etienne – Marseille :
2-0
Buts : Perrin (25e), Brandao (42e)

Jugée comme difficilement accessible par Christophe Galtier, la troisième place sur le podium est encore à la portée des Verts. Dans cette course à la Ligue des Champions, les Stéphanois se sont idéalement relancés en prenant le dessus sur l’OM. Dans leur fief du Chaudron, ils n’ont pas fait dans la demi-mesure contre une équipe qui restait pourtant sur une longue série d’invincibilité. La cause était entendue dès la première période. En effet, à la pause, les Foréziens menaient déjà par deux buts d’écart. En bon capitaine, Loïc Perrin a montré la voie à suivre aux siens, avant que Brandao ne signe le but de break d’une jolie reprise de la tête. Le Brésilien s’illustrait face à son ancienne équipe et un Mandanda qui fut à la rue sur ce coup. En deuxième période, la donne n’a pas changé et l’ASSE l’emportait logiquement 2-0.

Paris a fait la fête

Paris SG – Brest : 3-1
Buts :  Ibrahimovic (5e, 36e), Matuidi (31e); Benschop (81e)

Comme prévu, le PSG a célébré avec une belle victoire son titre de champion. Dans un Parc plein à croquer, les Franciliens n’ont pas manqué en battant Brest sur le score de 3 buts à 1. Tout s’est joué durant la première mi-temps où l’équipe d’Ancelotti s’est offert trois buts. Zlatan Ibrahimovic a fait parler la poudre à deux reprises. D’abord sur une remarquable frappe croisée après un contrôle en pivot, puis sur coup franc, avec une frappe de mule, qui n’a laissé aucune chance à Thebaux. Matuidi a également participé au festival avec une reprise de volée victorieuse dans la surface. Les Finistériens ont sauvé l’honneur par le biais de Benschop. Le match a aussi été marquée par la sortie de David Beckham. A la 82e minute, lorsqu’il a dû céder sa place à Lavezzi, l’Anglais, sous le coup de l’émotion, a sombré en larmes. Inutile de dire qu’il s’agissait du tout dernier match de sa carrière.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs