thumbnail Bonjour,

Ligue 1, PSG - Ancelotti : « L’équipe est fatiguée »

Avant la réception de Valenciennes, dimanche au Parc, Carlo Ancelotti, le coach du PSG, a reconnu que son équipe est accuse le coup mentalement en cette fin de saison.

La fête pour le titre va devoir être reportée. Le PSG ne sera pas sacré champion de France ce dimanche. Le club de la capitale espérait pouvoir célébrer sa consécration nationale, ce dimanche devant son public, mais la victoire de l’OM contre Bastia (2-1) est venue chambouler ses plans. Au grand dam de Carlo Ancelotti, le coach francilien. Le technicien italien n’émet aucun doute concernant l’accomplissement de cet objectif, mais il espère que le suspense soit scellé le plus rapidement possible pour que sa formation puisse enfin souffler.

Carlo, quel est l’état d’esprit de l’équipe avant le match de demain ?

Carlo Ancelotti : On est focalisé sur le match de demain. C'est le dernier effort que l'équipe devra faire. Tout le monde attend ce match. J'espère qu'on fera un grand match.

Lucas pourra-t-il jouer demain ?

C.A. : Non, il ne sera pas disponible. Mais, avec Chantôme, nous avons une bonne solution de rechange. Le reste de l'équipe sera la même.

Tout le monde dit que le titre ne peut vous échapper. Est-ce aussi votre avis ?

C.A. : Le championnat n'est pas fini. On va donner notre meilleur jusqu'à la fin. Même si on est champion dimanche, on devra donner notre meilleur jusqu'à la fin.

Etes vous déçu de ne pas être sacré à domicile ?

C.A. : L'objectif était de gagner le titre. Et ça arrivera. Que ce soit à domicile ou à l'extérieur.

Dans quelles conditions physiques et mentales se trouve votre équipe ?

C.A. : L'équipe est fraîche physiquement. Mentalement, c'est plus dur. La saison a été très costaude. Mais c’est vrai que la saison a été très longue. Nous avons joué beaucoup de matchs avec beaucoup de pression. L'équipe est peut-être fatiguée.

Pensez-vous que cette saison a été difficile à gérer ?

C.A. : Toutes les saisons sont difficiles à gérer. J'ai trouvé une bonne ambiance à Paris. J'ai trouvé quelques difficultés dans le vestiaire après les défaites contre Evian et Rennes. Mais l'équipe est restée solidaire. Même les joueurs qui n'ont pas beaucoup joué, ils ont eu du respect. C'était facile pour moi de travailler.

Comptez-vous encore sur Verratti ?

C.A. : Verratti est un joueur important. Verratti est un joueur de futur. Il sera important pour le PSG.

On dit que vous avez rencontré le directeur général du Real. Est-ce vrai ?

C.A. : Je n'ai pas rencontré Sanchez. Ce n'est pas vrai.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web