thumbnail Bonjour,

Examinons les différents cas de figure qui peuvent permettre au PSG de soulever son 3e trophée national depuis 19 ans ce dimanche. Ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait…

Pourtant, le postulat de départ est plutôt simple à quatre journées de la fin et avec les 9 points d’avance du PSG. Le club francilien doit tout simplement faire un meilleur résultat que l’OM ce week-end. La rencontre des Olympiens samedi contre Bastia sera donc suivie avec attention de la part des joueurs parisiens et de leurs supporters car si l’OM perd, Paris peut se contenter d’un match nul pour défiler sur les Champs Elysées toute la nuit.

Ca se complique…

Si l’OM fait match nul, alors Paris devra obligatoirement gagner. Logique. Mais –et c’est là que ça se complique- si les deux équipes accouchent d’un nul, ou gagnent/perdent ensemble, alors le PSG, malgré sa différence de but plus qu’avantageuse, ne sera pas sacré. Effectivement les Parisiens peuvent se targuer d’un joli +41 tandis que l’OM doit se contenter d’un modeste +6.

En langage clair, il faudrait, lors des 3 dernières journées, que le PSG perde à chaque fois et que l’OM s’impose trois fois, en inscrivant… 35 buts pour remonter l’immense différence de but parisienne. Même en coupant l’accès à Twitter à Joey Barton ou en affamant André-Pierre Gignac, ce sera compliqué. Surtout que tout le monde sait que l’OM ne peut pas gagner au-delà de 1-0 © (marque déposée) cette saison.

Relatifs

From the web