thumbnail Bonjour,

Rémy Vercoutre, qui a commenté le discours de Jean-Michel Aulas tenu aux joueurs cette semaine, estime que les paroles du président « portent et il ne se déplace jamais pour rien"

Le gardien de Lyon, Rémy Vercoutre, a estimé vendredi en conférence de presse que le discours du président Jean-Michel Aulas tenu aux joueurs cette semaine après une série de mauvais résultats avait plutôt été "réconfortant", mais qu'il avait appelé ceux-ci "à se remettre en cause individuellement".

Comment vivez-vous la période difficile de l'OL ?
Elle ne m'inquiète pas mais elle est difficile à vivre, car nous étions habitués à de meilleurs résultats. Cela fait quatre matches que nous sommes à l'arrêt. Au-delà des résultats, les performances sont vraiment très moyennes. Il faut repartir car, à l'approche de la fin du championnat, il faut prendre des points de nouveau pour atteindre nos objectifs. Il faut garder une certaine confiance.

Y-a-t-il un doute qui s'installe ?
Nous sommes encore sur le podium. Non, il n'y a pas de doute. Les autres avancent et ont faim pour nous déloger du podium. Je comprends cela. Il reste 24 points à prendre pour continuer à rêver. Notre première partie de saison était vraiment convaincante et il ne faut pas la gâcher sur les huit dernières journées. Nous sommes conscients de ce qu'il se passe. Nous sommes tous responsables. Ce n'est pas en étant inquiet ayant la trouille au ventre que cela ira mieux.

Estimez-vous que certains de vos coéquipiers jouent avec la peur ?
Non, ce n'est pas mon impression. Ce sont des erreurs individuelles qui nous coûtent des points et non pas des erreurs collectives grossières. Il faut se remettre en questions comme nous l'a demandé le président qui est venu nous voir dernièrement. Il a demandé à chacun de faire son autocritique et de gommer ce qui pouvait l'être à titre personnel, de balayer devant sa porte pour que cela ressemble à quelque chose collectivement et que cela reparte de plus belle.

Vous êtes à Lyon depuis longtemps. Est-ce que ce genre d'intervention présidentielle fonctionne toujours ?
Nous verrons en fin de saison mais le président est quelqu'un qui en impose. Quand il se déplace, ce n'est jamais pour rien. Ses paroles portent et sont importantes. Son discours a été plutôt réconfortant et il est bon de savoir que le président se range à nos côtés plutôt que de nous taper dessus.

Le discours de Rémi Garde est-il toujours aussi convaincant ?
Pour moi, oui. Ce n'est pas parce que nous avons eu quelques mauvais résultats que son discours ne passe plus. Il a un discours, une manière de faire et ces derniers temps, ce sont plutôt les joueurs qui doivent se remettre en cause que l'entraîneur.

Les cadres sont davantage remis en cause aujourd'hui. Trouvez-vous cela logique ?
On n'en parle pas entre nous mais c'est logique. Quand on est sur le terrain, on est responsable des résultats et quand il n'y en a pas, il est normal d'être remis en cause. La faillite des cadres, il ne faut pas exagérer non plus. Si nous en sommes là, c'est aussi parce que les cadres ont répondu présent. Il ne faut pas tout remettre en cause. Nous n'avons pas un effectif de 35 joueurs. Cela passera forcément par ces joueurs là pour repartir de plus belle.

Relatifs

From the web