thumbnail Bonjour,

À 37 ans, David Beckham reste un très grand joueur. Pour preuve, son match plein contre Saint-Etienne dimanche (2-2), une première en L1 depuis son arrivée à Paris.

Paris, avec Beckham titulaire pour la première fois en L1, ont quitté le Stade Geoffroy-Guichard avec un nul (2-2)après avoir mené 2 à 0 au bout de vingt minutes, et une performance du Spice Boy jugée bonne par son entraineur. "Il a démontré qu'il pouvait livrer 90 minutes avec continuité et une bonne condition physique. Il a été très important pour gérer le jeu" a assuré Carlo Ancelotti en fin de rencontre. Une rencontre qu’il se devait de réussir vu que David Beckham n'a pas gardé un bon souvenir de son dernier passage au chaudron. C'était le 30 juin 1998, en plein 1/4 de finale de Coupe du Monde. A la 47eme minute de jeu, il écope d’un carton rouge suite à un accrochage avec l’argentin Diego Simeone, l’actuel entraîneur de l’Atlético Madrid. Son expulsion coûte chère puisque l’Angleterre est sortie aux tirs au but.    

15 ans plus tard, l’ancien madrilène fait son retour sur cette pelouse pour sa première titularisation en ligue 1. Marco Verratti et Thiago Motta blessés, Ancelotti n’avait presque pas d’autre choix que de lancer l’ancien madrilène dans l’arène du Chaudron. Avec Matuidi, David Beckham a bien géré le milieu de terrain parisien dans la première mi-temps, avant de sombrer, comme son équipe durant la seconde période. Très efficace dans le jeu long, il a su s’adapter très vite au jeu du milieu de terrain Français. Ses échanges de passes avec Lavezzi et Ibrahimovic étaientt un pur régal pour les yeux. Les statistiques parlent pour lui. Il a joué 39 ballons et n’en a perdu que 5.

La nouvelle jeunesse de Beckham

À 37 ans, l’Anglais a préféré jouer simple. On l’a vu faire le pressing quand il fallait, ce qui a failli lui coûter un jaune après un tacle sur Joshua Guilavogui en première période, et venir colmater les brèches devant sa défense dès que nécessaire. Les Verts s’étant surtout montrés dangereux sur les ailes et non dans l’axe, le travaill défensif de Beckham ne c’est pas fait trop ressentir. Par contre, Beckham a été un peu en difficulté quand le jeu s’est accéléré. Moins fringuant en 2nde période, il a beaucoup reculé à l'image de ses coéquipiers.

Il n'a cadré aucune de ses frappes (2), mais aurait pu créer l'exploit à la 88e minute sur un joli coup-franc bien enroulé, qui a rasé le poteau gauche des Verts. Avant ce rendez-vous stéphanois, David Beckham n’avait été qu’une seule fois titulaire depuis son arrivée dans la capitale, c’était en Coupe de France contre Marseille le 27 février. Reste à savoir désormais si David Beckham va réussir à conserver sa place dans le onze titulaire pour les échéances à venir.

Relatifs

From the web