thumbnail Bonjour,

L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rémi Garde, a abordé le déplacement à Brest avec vigilance.

Rémi Garde ne déroge pas à ses principes. Le technicien lyonnais a abordé la prochaine rencontre de l'OL contre Brest avec prudence, en conférence de presse. L'entraîneur des Gones est également revenu sur l'état de ses troupes et la bonne dynamique actuelle. Extraits.

"Que l'on joue au lieu de regarder les matches à la télé"

Le coach rhodanien est d'abord revenu sur les dernières sorties de ses joueurs, dont l'état d'esprit laisse augurer une belle série. « Une bonne fin de saison passera par cet état d’esprit montré lors des trois derniers matches. Et je sais que je peux compter sur l’ensemble du groupe. Le fait de revenir souvent au score ? Cela démontre la faculté de ne pas baisser les bras, une force de caractère et cela montre aux adversaires qu’il n’est jamais tranquille », a t-il expliqué dans des propos relayés par le site officiel de l'OL. Garde a souligné que la calendrier plus allégé pouvait être un mal pour un bien. « Les configurations sont différentes. Il y a une semaine pleine de travail et le match. Cela permet de travailler à l’entrainement. Je ne vois pas que des inconvénients à ce rythme. Est-ce-que je souhaite que les équipes engagées dans d’autres compétitions, comme le PSG, aillent le plus loin possible ? Oui, si elles pouvaient aller le plus loin possible… Mais, au lieu de regarder les matchs à la Télé, je préférerais que l’on joue »

Malgré le classement de Brest, le technicien est bien conscient que ce déplacement dans le Finistère a tout d'un match-piège. « Brest est une terre de football. L’équipe lutte pour sa survie en L1. La saison dernière, cela avait été compliqué à Brest. Cela va être difficile, pas évident. Mais, l’OL a son chemin à faire et a l’envie de faire quelque chose. C’est toujours compliqué de se déplacer chez une équipe menacée. Elle, elle n’a rien à perdre et a envie de battre le gros qui est un peu le vilain petit canard… On est prévenus ». Enfin, Rémi Garde a répété son intention de ne pas tirer des plans sur la comète. « On joue le PSG à quatre journées de la fin du championnat. Si nous sommes toujours à portée, on verra. D’ici ce rendez-vous, il y a des matchs à jouer. Pas question de se masquer ou non. Il faut juste être réaliste. On sait que dans ce championnat, tout peut basculer rapidement. On ne sait pas trop où les points vont se distribuer ».

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web