thumbnail Bonjour,

S’ils sont conscients de la supériorité du PSG sur le papier, les Marseillais se rendent ce dimanche au Parc avec la conviction qu’ils peuvent obtenir un résultat positif.

Cela fait trois déplacements de suite que l’OM revient bredouille de Paris. Une série noire qui devrait logiquement se poursuivre ce dimanche si l’on juge le rapport des forces entre les deux plus grands clubs de l’Hexagone. En effet, les Phocéens et les Franciliens ne font plus vraiment partie du même monde et chaque résultat positif réussi par les Provençaux face au club de la capitale s’apparente à un exploit, comme celui qui a été enregistré à l’aller au Vélodrome (2-2). Mais, ce n’est pas pour autant que les hommes d’Elie Baup comptent jouer petits bras face au leader du championnat, ce dimanche au Parc des Princes. S’ils sont conscients de leurs limites et aussi de la puissance que dégage à présent la bande à Ancelotti, ils restent certains que sur un match, ils ont les moyens d’accrocher le nouveau ténor de la Ligue 1.

« Paris n’est pas intouchable »

Baup n’est pas vraiment réputé pour être un coach à l’ambition excessive. Mais lorsque sa formation n’a pas grand-chose à perdre, il cherche toujours à mobiliser au mieux ses troupes. «Outsider on l’est, a-t-il déclaré en conférence de presse, mais il ne faut pas chercher à se protéger avec ça mais y aller à visage découvert et tout donner. Si on se fie aux spécialistes, on n’est pas favori mais on va tout donner ». L’entraineur olympien a assuré, par ailleurs, que ses hommes connaissent parfaitement la recette d’un bon résultat face à une équipe qui leur est prétendument supérieure sur le papier. « On l’a déjà vécu à notre détriment, beaucoup de matches face à des équipes sur lesquelles on pensait avoir dessus se sont soldés par des revers conséquents. Paris est favori mais on va lutter » a-t-il promis. Lutter avec le cœur, en premier lieu, puisque c’est ce qui fait leur force cette saison.

L’optimisme est donc de mise dans le camp marseillais. Et il l’est à plus forte raison après que Sochaux ait montré aux Olympiens la voie à suivre. La semaine dernière, les Doubistes avaient pris le dessus sur le PSG à Bonal (3-2) et dans cette rencontre, il y a manifestement beaucoup d’enseignements à tirer pour Rod Fanni et ses coéquipiers. « Le PSG n’est pas intouchable, clame le latéral droit. On a encore vu ce week-end qu’ils ont des failles et peuvent perdre. Mais ils ont beaucoup de très bons joueurs et font beaucoup de très bons matches, notamment à Valence. Il faut respecter ça mais ils n’écrasent pas encore le championnat comme ça peut être le cas en Allemagne avec le Bayern actuellement. Ils ne sont donc pas encore imbattables ou injouables, même s’ils le seront peut-être un jour ». Un discours que beaucoup d’autres équipes de L1 ont cependant déjà tenu cette saison, avant de ce casser les dents face à la redoutable machine francilienne.

Par rapport à ceux qui ont déjà eu à se déplacer au Parc, Marseille a quand même un avantage. Etant juste derrière les Parisiens au classement, ils ont moins à perdre que leurs rivaux sur ce match. Le titre n’étant pas leur objectif déclaré, ils pourraient profiter du fait que le PSG soit beaucoup plus sous pression pour jouer sur le côté moral et essayer ainsi de le mettre en échec. Baup : «On a la volonté de réussir ce match et de tenir la dragée haute à cet adversaire qui est l’épouvantail de la L1 depuis le début de saison. On va rassembler toutes nos énergies et nos forces mentales pour tout donner et ne pas sortir du terrain avec des regrets.» Les Ibrahimovic, Lucas, Lavezzi et compagnie sont donc prévenus ; même à court de moyens, les Olympiens croient en leur étoile et la riche histoire du Clasico démontre que ca peut parfois suffire comme ingrédient pour remporter les trois points mis en jeu.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web