thumbnail Bonjour,

Ligue 1, LOSC - Rodelin a enfin sa chance

Après être resté dix-huit mois à cirer le banc du LOSC, le Réunionnais Ronny Rodelin a fini par gagner la confiance de Rudi Garcia. Pour lui, le plus dur semble être derrière.

Lorsqu’en été 2011, il débarqua de Nantes à Lille, Ronny Rodelin avait des rêves pleins la tête. Ce longiligne attaquant (1m92) espérait pouvoir se faire une place chez les Champions de France en titre et donner un nouvel élan à sa carrière, passée jusque-là uniquement en Ligue 2. Mais, malheureusement pour lui, la réalité du terrain s’est révélée être contraire aux prévisions. Au sein d’une formation où la concurrence fait rage, l’ex Canari a été trop mou pour bousculer la hiérarchie. Une période difficile qui a duré un an et demi, mais qui désormais semble toucher à sa fin. En s’accrochant et en ne se dispersant pas, le Réunionnais de 23 ans a atteint son objectif, celui d’évoluer régulièrement chez les Dogues.

Toujours aucun but en Ligue 1

Depuis l’entame de la saison en cours, Rodelin n’a joué que 10 des 25 matches du LOSC en championnat. Néanmoins, il fut titulaire lors de quatre dernières sorties des Nordistes. Même si cela peut également peut s’expliquer par l’indisponibilité de Nolan Roux, il est clair que le joueur formé à Rodez a franchi un vrai pallier. Il s’en félicite, mais non sans oublier les moments compliqués par lesquels il a dû passer. « Ça a été très long, très dur, a-t-il confié en conférence de presse. Il y a eu des moments difficiles ». A la question s’il lui est arrivé de douter, l’intéressé a répondu : «  Pendant tout ce temps là, j’ai travaillé. Il ne faut pas baisser la tête. Depuis mon arrivée, il y a eu une grosse marge de progression. Sur le terrain, mentalement et dans tous les domaines. Ce n’est pas fini encore ».

Oui, ce n’est pas encore fini. S’il est parvenu à améliorer son temps de jeu, Rodelin a encore un manque à combler. Et pas des moindres. En Ligue 1, il n’a pas encore marqué le moindre but, ni même délivré la moindre passe décisive. Cette saison, sa seule réalisation fut réussie face à Bastia en Coupe de la Ligue. Pour un attaquant, ce bilan est tout sauf flatteur. Toutefois, le numéro 20 du LOSC essaye de ne pas trop se prendre la tête. « Je peux être frustré, mais si je commence à l’être ça va me bloquer. L’essentiel c’est de faire mes matches. Je ne vais pas dire à chaque match « il faut que je marque ce soir ». Ce but, il viendra. Avant tout, il y a un travail collectif à effectuer. A partir de là, je ne suis pas forcément frustré de ne pas encore avoir marqué, même si ça me tient à cœur ». Bien que lancé, Rodelin a donc un compteur à débloquer. Ça sera peut-être ce samedi face à Ajaccio à l’occasion de la 26e journée de Ligue 1.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web