thumbnail Bonjour,

Revenu de l’Arabie Saoudite, Antoine Kombouaré s’est penché, sur RMC, sur l’actualité de son ex-club, le PSG. Le technicien Kanak en a surtout profité pour critiquer Menez.

Limogé du PSG dans des conditions pour le moins regrettables en décembre 2010, Antoine Kombouaré n’a pas pour autant tiré un trait sur le prestigieux club francilien. Il y resté très attaché et c’est avec un grand intérêt qu’il a suivis les progrès de cette formation durant ces derniers mois. S’il s’est fait discret pendant son séjour en Arabie Saoudite, l’ex Nantais ne s’est pas privé pour exprimer son avis sur tout ce qui touche au club de la capitale dès son retour en Hexagone. Aux micros de RMC, lors de l’émission Luis Attaque, ce mardi, il a entre autres parlé de l’affaire Jérémy Menez qui fait beaucoup jaser actuellement. L’international tricolore s’est attiré les foudres de tout son entourage après son comportement déplorable face à Valence en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions.

Menez et Nêne en prennent pour leurs grades

L’ex joueur de l’AS Roma a fait montre d’une attitude nonchalante à partir du moment où il a appris qu’il allait être remplaçant. Ses dirigeants n’ont pas manqué de lui tirer l’oreille. Et pour Kombouaré c’est on ne peut plus justifiée. « Ménez a une attitude de petit con. Je dis ça avec beaucoup d’affection » a lâché le technicien Kanak. Connu également pour avoir eu de nombreuses frictions avec ses protégés du temps où il était au Parc des Princes, « Kombou » n’est pas pour autant un adepte de la solution radicale. A la place de Carlo Ancelotti, il essaierait de laisser passer l’orage pour ensuite donner quelques conseils à Menez. Comme celui-ci : «Je lui (à Menez) dirais de profiter d’avoir ces grands joueurs à ses côtés. S’il arrive à se sortir de cette situation il va devenir un très très grand joueur».

Outre le cas Menez, Kombouaré a aussi parlé de celui qui était son meilleur atout, en l’occurrence Nenê. Le milieu offensif brésilien accumulait les bonnes prestations avant l’arrivée de Carlo Ancelotti, mais après il a décliné progressivement pour ensuite être poussé vers la sortie. Aujourd’hui, il évolue à Al-Gharafa au Qatar. « Après Ibra, il était le meilleur joueur du club » estime Kombouaré, « mais, de temps en temps, il était con et n’acceptait pas d’être sur le banc ». Emporté par ses confessions, le prédécesseur d’Ancelotti a également révélé que « Bodmer et Sissoko ne voulaient pas, non plus, cirer le banc ». Pour finir, l’ancien entraineur de Valenciennes a donné, en bon supporter parisien qui se respecte, un pronostic que sur le Classico de dimanche prochain. « Je crois que Paris va l’emporter » a-t-il déclaré, en ajoutant qu’il « n’imaginait pas Beckham prendre part à ce match ».

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web