thumbnail Bonjour,

Louis Nicollin, le président de Montpellier, a évoqué l'avenir de René Girard, en fin de contrat en juin prochain.

"Des entraîneurs, il y en a"

« Oui, ma décision est prise, je sais ce que je dirai au président lorsque nous nous verrons. J'ai cru comprendre que ce serait en mars... Mais pour moi, c'est clair. C'est un choix que j'ai fait au fil du temps et de mon cheminement personnel. On en parlera sereinement avec le président lorsqu'il le souhaitera ». Cette déclaration est signée René Girard. La semaine dernière, l'entraîneur de Montpellier a fait le point sur son avenir dans les colonnes du Midi Libre, indiquant que sa décision, concernant son avenir au club, était prise.

Dans les colonnes de L'Equipe ce mardi, Louis Nicollin est revenu sur les propos de son coach. « Honnêtement, il ne m'en a pas parlé. Et puis, cela ne me stresse pas. On a toujours dit qu'on verrait cela au mois de mars. S'il veut partir, il part. De toute façon, il est en fin de contrat ». Le président de Montpellier n'a pas réellement indiqué s'il souhaitait conserver, ou pas, son coach la saison prochaine. « Oh là, on verra . Des entraîneurs, il y en a (rires). Sachez que Montpellier n'est jamais pris au dépourvu. Normalement, il fait partie des meubles. Mais s'il veut partir, il partira. Je ne vais pas pleurer. (...) Des discussions avec lui, il y en a rarement. Il fait son boulot. Je lui dis simplement quand je suis content et quand je ne le suis pas. Et là, cette saison, je ne le suis pas trop. Mais cela ne regarde que moi ».

Louis Nicollin exprime notamment son mécontantement concernant la décevante camapgne du MHSC en Ligue des Champions. Pour rappel, les Champions de France ont terminé dernier de leur groupe, avec seulement deux petits points pris et donc aucune victoire pour quatre revers. « En fait, je n'arrive toujours pas à me mettre dans la tronche qu'avec l'effectif qu'on avait on ait fait si piètre figure en Ligue des champions. Je suis vraiment enragé. Cela reste comme un os bien profond. Et un gros ! Alors oui, je ne suis pas content de cette saison, mais il a quand même été champion de France. Il ne faut pas l'oublier. Ce ne serait pas correct. Mais s'il a pris sa décision comme vous dites, cela veut dire qu'il se barre puisqu'il est en fin de contrat (rire). C'est quand même pas lui qui va nous commander.»

Relatifs