thumbnail Bonjour,

Bousculé par VA samedi au Vélodrome (1-0), Marseille a encore fait montre de belles ressources psychologiques pour l’emporter. Encourageant avant le déplacement à Paris.

On aura certainement à attendre la fin de la saison pour mesurer l’importance du but inscrit par Rod Fanni, samedi à la 94e minute de jeu face à Valenciennes (1-0), mais à l’instant T, il vaut incontestablement son pesant d’or. En difficulté depuis quelques matches, l’OM a réussi, grâce à son arrière droit, à renouer avec le succès lors de cette rencontre, mais aussi à soigner son moral en vue des futures échéances. Et les plus imminentes concernent les déplacements dans la capitale pour des duels face au Paris SG, dans le cadre du championnat et de la Coupe de France. En effet, il aurait été particulièrement inquiétant de se rendre au Parc avec une série de trois rencontres sans succès et le trouillomètre à zéro. A présent, avec ce précieux succès, les Phocéens savent qu’il y a au moins un domaine où ils seront à armes égales avec l’équipe de Carlo Ancelotti, celui de la confiance.

Des manquements à gommer encore

L’héros de la rencontre a été le premier à s’exprimer sur les bienfaits de cette victoire, la deuxième seulement en championnat en 2013. « Ce succès est tout bénéfique pour nous, a-t-il confié. C’était très important de s’imposer ce soir. Sur le plan comptable, c’est capital car nous maintenons nos poursuivants à distance (…) Et nous reprenons aussi confiance dans une période difficile avant d’aller à Paris où nous sommes armés pour faire quelque chose ». « Nous sommes capable de produire de très bonnes choses, nous aurons toutes nos chances dimanche prochain» ajoute-t-il, comme pour afficher l’appétit et l’esprit de la gagne retrouvés de son équipe. Même son de cloche chez son partenaire, Mathieu Valbuena : « Si nous conservons cet état d’esprit, ces valeurs, nous pouvons aller au Parc avec l’ambition de perturber le Paris SG. » Est-ce à dire que les Phocéens viseront les trois points sur la pelouse du leader ? « On ira là-bas avec l’idée de faire un résultat » répond vaguement André Ayew.

Si les Marseillais refusent de crier sur tous les toits qu’ils vont battre Paris, c’est aussi parce qu’ils connaissent leurs limites actuelles. Contre VA, la partition globale proposée n’a pas été totalement convaincante même s’il y a assurément du mieux par rapport aux précédentes sorties. « Ce fut un match compliqué mais nous avons eu la possession du ballon, nous avons produit du jeu mais il a fallu malgré tout aller chercher ce succès dans les arrêts de jeu » reconnaissait Ayew. Cela étant, personne n’a fait la fine bouche au coup de sifflet final et chacun s’est attelé à mettre l’accent sur les points positifs, comme ce séduisant état d’esprit collectif et l’aptitude à ne jamais rien lâcher. « Ce soir (Ndlr, hier), nous avons vu une vraie équipe, solidaire, courageuse et pleine d’envie dans la lignée de ce que nous avons montré à Evian, dimanche dernier, assurait Valbuena. Cette victoire, nous sommes allés la chercher et nous ne l’avons pas volée ». Son entraineur, Baup, lui évoquait les valeurs comme la « générosité » et la « combativité ».

L’entraineur marseillais n’a pas eu de soucis, par ailleurs, de souligner que les succès sur le fil sont devenus « la marque de fabrique » de son équipe. Néanmoins, il a aussi reconnu son désir de voir les siens assurer les 3 points d’une façon plus paisible, histoire surtout de gagner en assurance. « C’est la 4e fois que nous obtenons un succès, que nous renversons le sort d’un match dans le temps additionnel, a-t-il rappelé. Je préfèrerais qu’il en soit autrement, je préfèrerais que nous soyons meilleurs dans la finition. En première période, nous devions être plus lucides ». Enfin, le coach à la casquette s’attend également à plus de régularité sur le long d’un match. Contre des adversaires de meilleure facture, comme le sera le PSG, les « passages à vide » seront à éviter. « A Paris, nous changeons de dimension, nous devrons être plus constants durant 80/85 minutes environ. Si nous y parvenons, dans ce cas, nous pourrons jouer un rôle dans ce match. En revanche, si nous traversons encore ces périodes d’absence, ce sera compliqué.» Rendez-vous dimanche prochain pour savoir si ses joueurs vont réussir à lui donner satisfaction.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web