thumbnail Bonjour,

Dimanche, l’OL reçoit Lille à Gerland. Une opposition que Rémi Garde, le coach rhodanien, pressent comme très disputée.

Défait dimanche dernier à Ajaccio (1-3), l’OL est dans l’obligation de se ressaisir en Ligue 1 sous peine de voir le PSG s’échapper en tête du classement. Les Gones devront le faire ce dimanche et ça ne sera pas de tout repos puisqu’ils accueillent le LOSC à domicile. Cette rencontre entre deux des principales équipes du championnat s’annonce indécise. Remi Garde, le coach lyonnais, n’a pas eu de soucis à le reconnaitre. S’il garde toujours une confiance totale en ses hommes, il sait que la bande à Garcia n’est jamais facile à manœuvre. Dimanche, il s’attend donc à un « grand match ».

Remi, où en est Lisandro ?

Remi Garde : « Il est opérationnel. Il va bien. Il a fait une bonne semaine d’entrainement. Le mercato est terminé pour tour le monde. On sait qu’il y a eu des situations pas évidentes à gérer pour tout le monde  pendant cette période. On est désormais partis pour 4 mois qui peuvent être assez exceptionnels pour le club, les joueurs. Il faut revenir à la raison avec ces perspectives créées après notre première partie de saison. J’ai besoin de Lisandro. J’ai toujours besoin de joueur capable de faire la différence. Lisandro est un leader, un joueur d’expérience qui peut faire basculer les matchs. Je peux imaginer qu’il ait été touché par ce qui s’est passé en janvier. C’est à moi de faire que désormais les intérêts individuels convergent vers ce que l’on veut faire. J’ai des joueurs conscients de cela. La raison et l’intérêt collectif doivent prendre le dessus ».

Que pensez-vous du LOSC ?

R.G. : « Il paie sa première partie de saison et son parcours en LDC. Le LOSC a malgré tout un effectif de grande qualité. C’est une équipe, un club qui ont passé un moment difficile, mais qui travaillent pour rebondir. Cette équipe a mis récemment le PSG en difficultés au Parc. Ce sera un gros match. Ce n’est jamais facile face au LOSC ».

Comment expliquez-vous ce qui s’est passé à Ajaccio ?

R.G. : « Un faux pas à partir de l’heure de jeu. On n’a pas fait ce qu’il fallait. La page est tournée. On ne peut plus rien faire sur ce match. Les joueurs ont envie de se racheter et ils l’ont montré cette semaine à l’entrainement. Pourquoi ce qui avait marché à Valenciennes n’a pas fonctionné ? Les conditions de jeu, l’adversaire, le rythme du match, des détails… ont fait la différence. Pendant une heure de jeu, on n’avait pas été mis en danger… »

Dabo a-t-il perdu sa place?

R.G. : « Je trouvais que Mamade était peut-être un peu moins performant en ce début d’année que lors du début de saison. Il n’est pas condamné. Il a d’ailleurs de bonne chance de jouer dimanche soir. C’est agréable de travailler avec lui. Il n’a pas d’états d’âme. N’oubliez pas qu’il y a de la concurrence partout ».

Qui comptez-vous faire jouer dimanche, Grenier ou Gourcuff ?

R.G. : « Ils sont disponibles tous les deux. Il y a la possibilité qu’un des deux jouent… ou pas. Ils ont un profil similaire. Il y a une concurrence entre eux. A eux de faire la part des choses. Il n’y a pas d’ascendant de l’un sur l’autre. Clément a été blessé et a beaucoup travaillé pour revenir ».

Que vous inspire le fait que le PSG puisse s’envoler au classement ?

R.G. : « Les matchs à venir sont très importants. Décisifs ? Tant que mathématiquement, il y a de l’espoir… La série du PSG est impressionnante. Mais tant que le PSG est dans le viseur, c’est motivant… mais on regarde aussi derrière pour rester dans nos objectifs ».

source : site de l'OL

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web