thumbnail Bonjour,

Si la plus-value marketing induise par sa venue est notoire, démontrer l’utilité de David Beckham sur le pré est déjà plus ardue.

Coup marketing, coup médiatique, pénétration du marché, prévision d’augmentations exponentielles des droits TV et de la billetterie, merchandising… Pas besoin de sortir de Saint-Cyr, ni de maitriser la logorrhée marketing pour reconnaitre les bienfaits de Beckham sur l’organisme du PSG, du moins sur sa structure financière. Et c’est une bonne nouvelle pour le club de la capitale, qui –avec Beckham et Zlatan- peut enfin envisager un amortissement de ses gargantuesques investissements avec la vente, notamment de produits dérivés. A condition de bien délimiter la frontière entre le confort financier et la viabilité sportive.

Un produit qui a trop dérivé ?



Comment déterminer l’impact de Beckham sur le rectangle vert ? Déjà, il convient de se demander ce que va réussir l’ancien madrilène au PSG en 5 mois ? La saison s'arrête fin mai et qu'il ne s'agit donc que de quatre mois de football. Et le joueur a reconnu lui-même qu'il aurait besoin de "quelques semaines" pour se remettre en forme après deux mois complets sans compétition. Déjà les voix de certains sceptiques s’élèvent et ces sceptiques se trouvent être des techniciens reconnus comme Christian Gourcuff.


Questionné par l'AFP, le coach breton de n’est pas du tout enthousiasmé par un recrutement "qui n'a rien de sportif" : "Je ne suis pas spécialiste du soccer (MLS, ndlr), mais quand je vois les joueurs qui flambent là-bas, je pense qu'il y a une marge avec les championnats européens", a-t-il dit. "Avoir 37 ans n'interdit pas d'être compétitif, il y a des cas qui le prouvent. Mais il faut des aptitudes exceptionnelles", a-t-il ajouté. Un avis partagé par Reynald Denoueix : "S'il n'a pas les ressources physiques pour exister, ce sera déjà un problème pour lui de recevoir le ballon".

Le Beckham du Real ou celui de Manchester ?

Beckham a toujours été professionnel jusqu’au bout de ses ongles manucurés et n’a jamais été pris en défaut même lors de ses (relativement) récents prêts, au Milan AC. Admettons donc qu’il s’agit toujours du milieu rac, infatigable et précis que l’on a connus avant son départ en MLS. Se pose alors la question de son utilisation et de sa place dans la hiérarchie d'un groupe parisien pléthorique et qui tourne déjà à plein régime.

Nous avons tous en tête le « Becks » de United qui régalait Van Nistelrooy de ballons à la fin des années 90 et au début des années 2000. Mais celui-là, nous ne le verrons pas au PSG. Si, l’Anglais de 37 ans reste un centreur exceptionnel et si la qualité de ses coups de pied arrêtés sera un atout immense pour le PSG, il n'a jamais été un grand joueur de débordement et il ne peut plus l'être à son âge.

Franchir la frontière interdite

Et puis le PSG ne cherche pas vraiment ce profil-là. Dans le 4-4-2 récent instauré par Carlo Ancelotti privilégie les joueurs de percussion, Ménez, Lavezzi ou Lucas, tous dribbleurs et rapides. Le technicien italien pourrait s’inspirer de Carlos Queiroz, bref entraineur du Real galactique, qui avait opté pour une utilisation du Spice Boy dans un poste plus axial et reculé, à la Pirlo. "Mais dans ce cas, c'est un problème de complémentarité qui se pose. Il faudra aussi défendre ». La question du volume de jeu se pose aussi dans ce schéma où il faudra souvent courir derrière le ballon, voir l’adversaire.



Reste l'idée d'un milieu à trois où le labeur serait mieux partagé, mais Ancelotti y a renoncé quand il est passé au 4-4-2 en novembre. On se souvient que la venue de l'Anglais à Paris l'hiver dernier avait notamment buté sur l'impossibilité pour Ancelotti de lui garantir un minimum de temps de jeu et l’on ne serait pas surpris de découvrir qu’une clause d’apparitions minimum ait été signée jeudi après-midi au parc des Princes. Au nom d’une meilleure exposition médiatique et de revenus accrus, le PSG, déjà riche et célèbre, pourrait être forcé de franchir la frontière interdite. Celle séparant le sportif du financier.



Relatifs

From the web