thumbnail Bonjour,

Au stade de la Route de Lorient, l’OM dispute samedi face à Rennes un match crucial en vue de la course au titre. Un sacré test que les Phocéens sont déterminés de réussir.

Du côté de la Commanderie, cette semaine, on a mis du temps à se remettre de ce renversant succès acquis face à Montpellier samedi dernier (3-2). Contre les champions de France, les hommes d’Elie Baup ont fait valoir leurs ressources mentales pour aller chercher une victoire inespérée qui les maintient dans la course au titre. Une victoire à l’arrache et qu’ils ont désormais comme mission de confirmer face à Rennes, à l’occasion de la 22e journée. En terre bretonne qui leur réussit plutôt bien ces derniers temps (aucune défaite depuis 2008), mais contre un adversaire qui est en pleine confiance, les Olympiens n’auront assurément pas la tâche facile, mais ils sont motivés pour la mener à bien afin de conforter leur place sur le podium.

Mettre la pression sur le PSG

En conférence de presse, Elie Baup a été le premier à souligner l’importance de ce déplacement. Pour lui, l’enjeu de ce match ne se limite pas seulement aux trois points qui seront mis en jeu. Il s’agira aussi d’une belle opportunité pour ses protégés afin de voir s’ils ont toujours les facultés pour se faire respecter face aux adversaires directs. «Il reste 17 matches, c’est banal à dire mais ce qu’il nous faut nous, c’est préserver cette distance avec le 4e ou le 5e pour rester dans les objectifs du club, a-t-il déclaré, ce sont des confrontations directes qui sont conséquentes surtout sur l’aspect mental parce qu’elle marque quand même les esprits.» Une analyse que partage le défenseur Souleymane Diawara. « On s’est fixé des objectifs en début de saison, on est obligé de jouer contre des bonnes équipes ! » a-t-il lâché, ajoutant : « on va voir si on est encore prêt depuis ce début d’année. On affronte une belle équipe, qui marque pas mal de buts et qui fait des bons matches en ce moment ».

L’arrière sénégalais mesure donc parfaitement le danger que représente Rennes. Bien qu’il ait été absent lors de la victoire du match aller au Vélodrome (3-1), il sait que la bande à Antonetti peut leur poser de sacrés problème : « Rennes a une très belle équipe. Je pense qu’elle l’a démontré durant la première partie de la saison. Ils ont des joueurs qui sont en confiance, comme notamment Féret et Erding ». L’ex Bordelais se méfie donc des Rouge et Noir, mais tout en restant confiant. « Mais, je ne suis pas inquiet, assure-t-il. Il va juste falloir être bien concentré et empêcher qu’ils puissent exploiter leur jeu. C’est à nous de faire le nécessaire pour ramener les trois points tout simplement ». Trois points qui permettraient à l’OM de dépasser, même provisoirement, le PSG au classement. Le club de la capitale aura alors la pression à l’heure d’accueillir Lille le lendemain.

S’ils veulent surprendre les Rennais dans leur fief, les Phocéens auront cependant à se montrer plus conquérants qu’ils ne l’ont été face à Montpellier. Ils devront surtout éviter d’attendre le dernier quart d’heure de jeu pour commencer à réciter le jeu qui fait leur force. Une réalité qu’Elie Baup n’a pas manqué de relever : «A nous de remettre en place tout ce qui fait notre jeu et l’efficacité offensive d’une équipe parce que c’est notre volonté de faire du jeu». Le coach à la casquette se montre exigeant et il a des raisons de l’être. Avec l’arrivée récente du Sénégalais Sougou et les retours de blessure de plusieurs éléments, son effectif commence, mine de rien, à avoir bonne allure. « Au cours des trente matches officiels joués durant la phase aller, la presse n’a pas cessé de parler de notre banc de touche réduit alors qu’aujourd’hui, si tous les joueurs sont opérationnels et compétitifs, ça créé une vraie émulation car il faudra être costaud sur les 17 matches de L1 qu'il reste à jouer et le plus de match possible en Coupe de France» a-t-il conclu.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web