thumbnail Bonjour,

Après un match nul décevant contre Evian (0-0), l’Olympique Lyonnais se mesure à Valenciennes avec l’objectif de reprendre sa marche en avant.

Si l’on considère qu’il n’y a pas de match facile dans une Ligue 1 extrêmement homogène, on peut donc affirmer également qu’aucun adversaire n’est insurmontable. L’OL, qui a été tenu en échec par Evian la semaine dernière (0-0), se déplace à Valenciennes avec ambition. Le Stade du Hainaut est une terre hostile, mais le club nordiste n’est pas au mieux depuis le début de l’année. Une donnée dont les Gones comptent bien profiter.

Valenciennes a brisé la spirale négative

Dans les rangs de VA, l’équilibre est fragile. Il aura fallu une panenka ratée d’Adrian Mutu, la semaine dernière à Ajaccio, pour que les hommes de Daniel Sanchez stoppent une grosse hémorragie. En début d’année, les Nordistes avaient en effet concédé deux revers inquiétants, éliminés par Istres en Coupe de France avant une humiliation à Nice (5-0). Dans ce sursaut d’orgueil, un homme a su tirer son épingle du jeu. Opa Nguette, 18 ans, auteur d’une égalisation salvatrice sur l’île de Beauté. Une preuve que malgré les départs au mercato (Kadir, Gil), l’effectif de VA dispose de ressources insoupçonnées.

Les Lyonnais s’attendent donc à trouver sur leur route une formation valenciennoise revigorée, et bien décidée à enregistrée son premier succès de l’année. A domicile, les coéquipiers de Penneteau n’ont d’ailleurs concédé qu’un seul revers, face à l’ogre parisien en décembre (0-4). Mais côté lyonnais, la quête d’un collectif à nouveau huilé prend le pas sur l’analyse de l’adversaire, comme le confiait l’expérimenté Steed Malbranque en conférence de presse.  « C’est le collectif qui est moins bien, on trouve des difficultés à remettre la machine en route », lançait d’emblée le milieu lyonnais, dans des propos relayés par le site officiel du club.

Malbranque reconnait d’ailleurs une baisse de régime en ce début d’année, à l’image de plusieurs éléments importants du club rhodanien. « Ce n’est qu’une question de temps, il faut bien travailler pour retrouver le rythme », poursuivait-il, ajoutant que la période agitée du mercato « ne causait pas de soucis au sein du groupe ». Les deux derniers sorties de l’OL furent insuffisantes dans le contenu, mais à Troyes (1-2), les hommes de Rémi Garde avaient eu la réussite nécessaire pour enregistrer un succès qui les avaient propulsé sur le fauteuil de leader. Ce vendredi, l’objectif premier consistera à réaliser une prestation séduisante. Dans cette optique, la perspective de récupérer les commandes de la Ligue 1, au moins provisoirement, est une belle source de motivation…

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs