thumbnail Bonjour,

Contre Bordeaux, ce dimanche, le PSG ne jouera pas seulement pour la place de leader en Ligue 1. Le club de la capitale cherchera aussi à honorer la mémoire de Nick Broad.

Avec Paris cette saison, il ne se passe pas une semaine sans que les préparations des matches soient quelque peu perturbées. En raison des rumeurs de transfert, des soucis de vestiaire ou encore des résultats parfois décevants, Carlo Ancelotti a rarement pu bénéficier d’un contexte totalement paisible pour travailler avec ses troupes. Le technicien italien était un peu lassé de ces petits soucis quotidiens, mais ces derniers jours, il aurait clairement préféré ce genre de contraintes à l'immense malheur qui a touché le club. Jeudi, le PSG a appris le décès d’un des membres de son staff, en la personne de Nick Broad. Victime d’un tragique accident de la route et ce en plein force de l’âge (38 ans), cet Anglais qui officiait en tant que chef de projet performance a laissé un grand vide et la maison francilienne a eu naturellement beaucoup de mal à digérer sa disparition. Et c’est dans ces tristes circonstances que l’équipe première va disputer ce soir son match de championnat contre Bordeaux (21e journée).

Un vrai test mental à passer

Pour comprendre à quel point les Parisiens ont été touchés par ce décès, il suffit juste de voir combien d'habitudes ont été modifiées dans l’approche d’un match. Deux conférences de presse ont été annylées, celle de Salvatore Sirigu et de Carlo Ancelotti, et une demande de report de la partie a aussi été envoyé à la LFP. Personne ne se sentait vraiment d’attaque pour cette rencontre importante face aux Girondins et il y a eu une forme de frustration lorsque les décideurs du football français et à leur tête Frédéric Thiriez ont décidé de ne pas accéder à leur requête. La mort dans l’âme, le groupe a donc dû se forcer à prendre le chemin de l’entrainement et essayer de rester professionnel. Inutile de dire qu’une fois réunis, les joueurs, à court de motivation, n’ont pas fait montre d’un excès d’application dans les exercices. D’autre part, il fallait vraiment bien chercher pour trouver l’esquisse d’un sourire sur leurs visages.

Les joueurs n’avaient donc pas le cœur à s’entrainer, mais que dire de l’adjoint d’Ancelotti, Paul Clément ? Très proche de Broad, ce dernier est apparu complètement abattu et c’est à se demander comment il a fait pour pouvoir contenir son chagrin. Ancelotti, lui, a cherché à rester sobre, mais dans le fait qu’il ait très peu parlé, on pouvait également déceler une grosse peine. Le technicien italien connaissait le défunt mieux que n’importe qui, puisque les deux hommes avaient aussi travaillé ensemble à Chelsea. Enfin, même Nasser Al-Khelaifi, rentré de Doha vendredi soir, a tenu à exprimer sa douleur, tandis qu’un communiqué fut publié sur le site du club pour annoncer la triste nouvelle et aussi faire part des condoléances à la famille Broad. « Il a été et restera une source d’inspiration permanente dans la vie de chacun de ceux qui ont eu la chance de le côtoyer » pouvait-on, en outre, lire dans ce message.

Paris est donc bouleversé par un drame, mais Paris aura l’obligation ce dimanche de repenser au foot, ne serait-ce que l’espace d’une soirée. Pour cette rencontre de clôture de la 21e journée de Ligue 1, l’enjeu serait trop important pour que l’équipe fasse mentalement l’impasse sur le côté sportif. Après la défaite de Lyon, vendredi, elle a la possibilité de reconquérir la place de leader. Et c’est un privilège, dont elle ne peut vraiment se priver au regard des exigences qui continuent de l’accompagner. Néanmoins, et même si chacun conçoit que ça sera compliqué de tout donner, le PSG, en livrant une prestation convaincante, peut aussi rendre hommage à celui qui tant œuvré ces derniers mois pour qu’il soit le plus compétitif possible. Le brassard noir autour des bras, Ibrahimovic et ses coéquipiers vont donc essayer à honorer de la meilleure des façons la mémoire du regretté Mr Broad.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web