thumbnail Bonjour,

L’Olympique Lyonnais accueille Evian Thonon-Gaillard avec l’objectif d’engranger un nouveau succès pour conserver son fauteuil de leader.

Il n’y a pas besoin de le rappeler aux Lyonnais. Cet OL-ETGn’aura certainement pas la ferveur et la tension d’un choc contre Saint-Etienne. Mais la proximité géographique de ses acteurs sera suffisante pour lui donner la saveur d’un derby. Une affiche opposant deux écuries aux trajectoires complètement opposées, l’une ayant pris les commandes du championnat pendant que l’autre glissait dans la zone de relégation. Petit état des lieux.

Montée en puissance programmée

Les coéquipiers de Rémy Vercoutre avaient pourtant entamé cette nouvelle année comme ils avaient terminé la précédente, un peu émoussés. L’élimination lors de leur entrée en lice en Coupe de France à Epinal (3-3, 4 t.a.b.2) a franchement fait désordre. Mais cette piqûre de rappel fut peut-être un mal pour un bien afin de permettre aux Gones de se replonger dans le grand bain. Une mission réussie avec une réaction immédiate à Troyes (1-2), qui les a projetés dans le fauteuil de leader pendant les déconvenues respectives de ses camarades du haut de tableau, le PSG accroché par Ajaccio (0-0), et l’OM cueilli à froid à Sochaux (3-1). Dans l’Aube, tout ne fut pas parfait pour le nouveau leader, loin de là. En termes de maîtrise collective, les Lyonnais ont souffert face à un promu enthousiaste, qui aurait très bien pu comptabiliser leurs bonnes intentions avec un peu plus de réussite. Mais le caractère affiché par les hommes de Rémi Garde, allié à une expérience suffisante pour fructifier les temps forts et limiter la casse dans les temps faibles, ont permis à l’OL de remporter ce précieux succès au métier.

C’est cette formule qu’il conviendra d’utiliser à nouveau contre une formation d’ETG capable de tout, ce vendredi, si l’inspiration et un jeu plus léché ne sont toujours pas au rendez-vous. Dans cette optique, l’OL pourra déjà s’appuyer sur quelques certitudes, comme les progrès affichés de ses jeunes pousses (Umtiti, Fofana), les retours programmés des meneurs Grenier et Gourcuff, ou le capitanat de Maxime Gonalons. Pur produit du club, le jeune international français a remplacé Lisandro dans ce rôle en fêtant sa nomination par un but salvateur la semaine dernière. Son brassard vient asseoir son influence dans le vestiaire, qui est devenue aussi importante que son emprise dans l’entrejeu.

Enfin, dernier sujet du moment, le mercato hivernal, pour lequel Jean-Michel Aulas a peut-être revu sa stratégie initiale. Malgré quelques rumeurs habituelles concernant certains éléments (Bastos, Gourcuff, Gomis), rien n’a bougé sur les bords du Rhône pour le moment. Le président lyonnais n’est bien-sûr pas insensible à la réussite sportive de ses hommes, et il n’est pas inimaginable que la spirale positive des résultats prenne le pas sur les restrictions économiques. Mais cet autre débat sera aussi une question d’opportunités… En attendant, tout les feux sont donc au vert pour voir le leader poursuivre sa bonne dynamique, en commençant dès ce vendredi soir par un succès contre son voisin haut-savoyard. Un match à suivre en direct live sur Goal.com !

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web