thumbnail Bonjour,

Le président lyonnais Jean-Michel Aulas se dit heureux après la victoire de son équipe 2-1 face à Troyes.

Jean-Michel Aulas, Lyon a bien réagi après l’élimination en Coupe de France…

L’incident d’Epinal était peut être un mal pour un bien. Ces trois points sont un peu chanceux. Mais il existe une grosse marge de progression car tout le monde avait l’épisode d’Epinal dans la tête.  C’était difficile de jouer libérer.

L’objectif est-il de garder cette place de leader ?

Pour vendredi prochain, c’est certain (Lyon - Evian-TG). C’est un match à domicile. Même si on ne les a pas tous gagnés lors de la première partie de championnat, ce serait dommage d’être venu arracher ces trois points à Troyes et de ne pas poursuivre sur la lancée face à Evian. L’objectif est de garder la première place le plus longtemps possible. Et puis il y a aura beaucoup de retours de joueurs blessés. Certains n’ont pas joué à Troyes. D’autres, comme Lacazette, sont entrés et ont montré toute la potentialité de leur retour.

Lyon est-il le concurrent numéro un du PSG ?

Le PSG est très nettement au-dessus compte tenu des moyens mis en œuvre. On va dire que c’est une alternative aux équipes qui vont lutter pour la Ligue des champions. Il faut se fixer comme objectif d’essayer d’être compétitif en Ligue des champions. Si on arrive à se qualifier, on pourra dire qu’on a fait une très belle saison.

Lyon leader, cela ne vous donne-t-il pas envie de garder cet effectif jusqu’au mois de juin ?

Je ne suis pas sûr que l’effectif soit synonyme d’efficacité. Mon propos n’est pas uniquement économique. Je parle aussi d’équilibre. Quand vous avez deux internationaux au poste d’avant-centre (Gomis et Lisandro), les deux veulent jouer. A Troyes, Rémi a donné satisfaction aux deux joueurs en jouant en 4-4-2. Mais il faut aussi essayer de penser à ceux qui sont derrière. Parfois, on ne s’affaiblit pas en perdant un joueur.

Avez-vous reçu une offre de la Juventus pour Lisandro Lopez ?

Ils nous ont approchés pour un prêt, mais la solution n’a pas été retenue. On n’est jamais prêt à laisser partir un joueur comme Lisandro. On sait tout ce qu’il a apporté au club. Il est un peu un joueur symbolique, comme l’a été Juninho. Mais si la proposition correspond au prix que nous l’avons acheté à Porto (24 M€), on l’examinera. Il faudra surtout demander à Lisandro ce qu’il veut faire. J’espère qu’il voudra rester à Lyon.

Relatifs

From the web