thumbnail Bonjour,

Malgré des conditions difficiles qui s’annoncent pour son prochain match contre Sochaux, l’OM a bon espoir de reprendre sur une bonne note son parcours en championnat.

A Marseille, d’une année à l’autre, l’ambition ne change pas. Après avoir achevé la phase aller de la Ligue 1 en haut du classement, avec le même total de points que le PSG et l’OL, les Phocéens abordent la campagne retour avec la détermination de garder le cap et préserver la bonne dynamique. Cela passe par un succès, ce dimanche, à Sochaux. Dans le Doubs, l’OM devrait être confronté à quelques contraintes d’ordre météorologique, d’autant plus que le match se joue dans la soirée. Mais, au sein de l’équipe, personne ne semble être découragé par le contexte. Bien au contraire : forts des certitudes emmagasinées ces derniers mois, les Olympiens n’ont plus peur de rien et surtout pas d’une formation occupant la 18e place au classement.

Le titre, ils y pensent

«Il faut faire ces matches et s’adapter tout le temps. Parler de l’horaire ou du jour, c’est fuir ses responsabilités. Dans d’autres pays, on ne se pose pas de questions» a assuré Elie Baup. Le discours de l’entraineur à la casquette s’apparente à celui d’un coach qui mesure parfaitement les obligations qui sont celles d’un grand club et il le confirme en ajoutant : « quand on est à l’OM, on doit être soucieux de la notion de résultat et d’efficacité. C’est une bonne pression avec laquelle il faut vivre. J’ai déjà connu la pression pour se maintenir et ça n’a rien à voir, c’est très tristounet ». Une déclaration que ne va certainement pas contre-dire son homologue du soir, Eric Hély.

Bien que motivés et gonflés à bloc à l’idée de continuer leur bonne série, les Marseillais savent que lors cette rencontre à Bonal, ils peuvent rencontrer quelques difficultés pour recouvrir leurs moyens. Comme c’est souvent le cas lors d’un match de reprise. Mais, là aussi, ils essayent de ne pas trop y penser, en restant concentrés sur leur objectif. «Il y a de l’impatience et des interrogations comme pour toute reprise, reconnait Baup. On a fini la phase aller éreintés mais avec des résultats très positifs. L’envie de reprendre de l’avant est là désormais». Face aux Lionceaux, Mandanda et ses partenaires viseront leur 13e succès de la saison et aussi un troisième consécutif hors de leurs bases.

S’il s’impose, l’OM retrouvera l’OL en tête du classement et comptera une avance de deux points sur le rival, PSG. Il sera alors difficile de ne pas désigner les Phocéens comme des candidats au sacre. En interne, du côté du Vélodrome, cette possibilité commence à germer dans les esprits. Benoit Cheyrou l’a confirmé : «Pour que le club vive bien, c’est mieux d’être dans les 3 premiers. Mais on a tous envie d’être champion, il y en a certains qui ont eu la chance d’y goûter ici et d’autres qui sont venus pour l’être. Alors si on peut être champion, on ne va pas s’en priver.» Même avec des moyens limités, il y a des habitudes et des discours qui ne changent pas à Marseille. Et c’est peut-être ça le secret de la bonne saison actuelle.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

From the web