thumbnail Bonjour,

Après le nul du PSG contre Ajaccio (0-0) vendredi, l'OL et l'OM, qui se rendent chez les relégables Troyes et Sochaux , vont être sur-motivés pour décrocher la place de leader

Après le nul du PSG contre Ajaccio (0-0) vendredi, l'OL et l'OM, qui se rendent chez les relégables Troyes et Sochaux , vont être sur-motivés pour décrocher la place de leader

Troyes (19e) - Lyon (2e):  Ce match, ce sera un peu le choc des extrêmes. Le deuxième du championnat se rend en effet sur la pelouse de l'avant-dernier. Sur le papier tout semble écrit. Et même après une bonne série de trois matches sans revers dans l'optique de se maintenir, l'entraîneur de Troyes, Jean-Marc Furlan, est conscient de l'écart de niveau entre les deux équipes. " Soyons objectifs, Lyon c'est du très lourd. On l'avait découvert à nos dépens à l'aller à Gerland (4-1) et cela s'est confirmé depuis. Pour exister face à ce genre d'équipe il faut jouer un match d'exception, réaliser un sans-faute offensif et défensif. La qualité est lyonnaise, à tous les niveaux. C'est tellement plus fort... L'OL peut même aller chercher le titre. Cela dépendra de son mois de janvier et de l'évolution ou non de son effectif. Cependant, on aborde la rencontre détendus, sans pression extrême sur les épaules. Il y a toujours le risque d'être corrigé, bien sûr, mais on n'est pas anxieux. Maintenant nous aurions préféré que Lyon ne soit pas éliminé en Coupe de France. Ils vont être très remontés". En effet, les Gones ont été éliminés en 32e de finale par les amateurs d'Epinal et seront donc motivés comme jamais. Surtout qu'après le nul du PSG face à Ajaccio (0-0), la place de leader leur tend les bras.

Evian/Thonon (17e) - Brest (14e): Cette rencontre risque de ne pas être évidente pour les deux formations tant elles comptent d'absent. En effet, de nombreux joueurs se sont envolés pour la CAN et on compte pas mal de blessés, du coup les effectis sont décimées. Pourtant, prendre les trois points et commencer par une victoire pour la reprise est essentiel pour ces deux équipes qui se battent pour le matin.

Rennes (4e) - Bordeaux (7e): Les deux équipes ont bien l'intention de ne pas laisser trop d'écart avec le trio de tête (PSG, OL, OM) et pour cela, décrocher les trois points est crucial. C'est donc une rencontre très importante pour Rennes et Bordeaux. Les Bretons, qui retrouvent pas mal de joueurs (Costil, Alessandrini, Kana-Biyik, voire Makoun), auront également à coeur d'effacer la décevante élimination à Lens en Coupe de France. Réagir en championnat est donc l'objectif ultime lors de la réception des Girondins. Les hommes de Francis Gillot retrouvent Planus et vont tenter de passer devant Rennes au classement.  "Un mini championnat est lancé dans le haut du tableau. Des équipes comme Valenciennes, Rennes, Nice, Bordeaux ou Saint-Etienne se tiennent dans un mouchoir de poche. C’est contre ces équipes qu’il faut prendre les points pour accrocher cette quatrième place européenne", a confié Marius Trésor sur le site officiel de Bordeaux.

Montpellier (11e) - Lorient (5e): Le champion de France est toujours englué en milieu de tableau et doit une revanche après un dernier match de championnat complètement raté avant la trêve (défaite 4-1 à Lille). Les Héraultais ont en revanche fait le travail sérieusement en Coupe de France en éliminant Bourg-Péronnas (Nat.) sur une pelouse difficile. Mais René Girard devra faire sans Belhanda, Jourdren, Jeunechamp, Aït-Fana, Stambouli, El Kaoutari, Saïhi, Bocaly et Marveaux. En face, les Merlus, qui ont été freinés avant la trêve avec un nul décevant contre Reims (2-2), récupèrent de leur côté plusieurs cadres comme Audard, Koné ou Lautoa.

Nancy (20e) - Lille (8e): Lille a vécu une première partie de saison mitigée. Avant la victoire face à Montpellier (4-1), lors de la dernière journée avant la trève, les hommes de Rudi Garcia n'avaient remporté qu'un seul de leurs sept derniers matches en championnat. Une déception pour cette équipe qui vise une place en Ligue des Champions et qui siège à une modeste 8e place. Les Dogues n'ont d'ailleurs pu aligner qu'une seule série de trois victoires et pour la première fois depuis l'ère Garcia, ils ont même connu trois matches de suite en Championnat sans marquer. Ce déplacement chez la lanterne rouge du championnat est donc idéal pour bien commencer la reprise. Mais attention à ne pas tomber dans le piège. Jean Fernandez n'est désormais plus l'entraîneur de l'ASNL et avec huit points de retard sur le premier non relégable,  le club lorrain sait qu'il n'a plus le droit à l'erreur. Pour le match,  c'est le directeur du centre de formation, Patrick Gabriel, qui assurera l'intérim.

Relatifs

From the web