thumbnail Bonjour,

Très attendu pour son baptême de feu en Ligue 1, la dernière parisienne a livré, vendredi contre Ajaccio, une prestation globalement encourageante.

Un peu plus d’une semaine après son arrivée au club, Lucas Moura, le joueur que l’on désigne unanimement auprès des observateurs comme un futur crack, a pu découvrir la Ligue 1 lors du match PSG – Ajaccio (0-0). Dans un contexte qui était compliqué au regard de la tournure du match, l’ancien prodige de Sao Paulo n’a pas spécialement impressionné. Mais, il a fait le travail dans son rôle d’ailier gauche, laissant entrevoir de belles promesses pour le futur. Une forme de consolation pour tous les supporters franciliens, au bout d’une soirée qui a vu leur équipe perdre deux points importants face à une équipe de bas de tableau.

Ancelotti : « Il a montré ses qualités »

Pour cette première apparition donc dans le championnat français, Lucas Moura a fait une prestation très intéressante. Certes, son équipe s’est montrée impuissante offensivement et le Brésilien n’a pas pu se montrer décisif durant le temps qu'il a passé sur le terrain, mais ce qu’il a montré était en conformité avec les attentes qu’il génère. « Il est vraiment le joueur qu’on nous avait présenté, qui cherche vite à aller vers l’avant » confiait à son sujet le commentateur de BeIn Sport, Eric Di Meco. Carlo Ancelotti, l’entraineur parisien, a a appuyé cette opinion en soulignant à la fin du match : « Il s’est bien comporté. Lucas était bien et a montré les qualités qu’il avait ».

Lucas s’est mis en évidence dès l’entame du match, avec une belle conduite du ballon. Il a beaucoup provoqué sur le côté droit, et a offert à ses partenaires de nombreuses solutions. Dans la conclusion, il a été moins en vue en première période, ratant seulement le ballon sur une passe de Lavezzi. « Il va encore s’améliorer » a promis son entraineur. Des progrès à réaliser dans le dernier geste, mais il va de soi que cela survient avec une complicité meilleure avec ses coéquipiers, laquelle est donc à peaufiner à l’entrainement.

Au retour des vestiaires, le Brésilien a fait montre de plus d’audace devant les buts adverses. Parce qu’il a gagné en confiance, mais aussi parce que cela s’imposait. Un esprit d’initiative qui aurait pu se concrétiser si Ochoa ne s’était pas miraculeusement opposé à sa tentative (62e). Il a aussi tenté un autre tir à la 66e, qui a été détourné en corner par un défenseur adverse. Généreux, Lucas l’est resté jusqu’à la 84e minute de jeu où il été pris de crampes. Ancelotti a préféré alors ne pas prendre de risques avec lui, le remplaçant par Kevin Gameiro Gameiro. A sa sortie du terrain, le dernier transfuge du PSG a eu droit à un tonnerre d’applaudissements bien mérité.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web