thumbnail Bonjour,

Jérôme Leroy revient sur une carrière qui l'a vu disputer 418 matches parmi l'élite, auxquels il faut ajouter 35 rencontres de Coupes d'Europe. Il s'est confié à l'Equipe

Son tempérament de feu ne pouvait que l'amener vers le MMA (arts martiaux mixtes) à sa retraite. «On m'a toujours dit que je ne réussirais pas et j'ai arrêté à 37 ans. J'avais le niveau pour jouer en L1. Après, il faut un minimum d'expérience en Coupe d'Europe pour aller en équipe de France et si j'avais été appelé en sélection, j'aurais refusé. Les Bleus, ça se mérite. En 1998, les joueurs de l'équipe de France ont créé une institution. Tout doucement, on aperdu ça en prenant des joueurs par-ci par-là, parfois après seulement une saison de L1!» regrette-t-il.

Aujourd'hui, il observe l'évolution du football français via son fils de 13 ans, qui évolue à Rennes : «Je vois qu'il est déjà formaté quand il joue avec ses copains et qu'il se positionne à son poste en club. Il va là où on le met et il fait bêtement ce qu'on lui demande. Si je devais faire quelque chose dans le foot, ce serait avec les jeunes... pour les déformater ! Il y a trop d'entraînements et ils sont mal entraînés. Ça fait beaucoup, non?» Une question légitime, beaucoup le pensent. 

Relatifs

From the web