thumbnail Bonjour,

Jean Fernandez, le coach de Nancy, n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a évoqué le cas Yohan Mollo, prêté à Saint-Etienne jusqu'à la fin de la saison.

Jean Fernandez, le coach de Nancy, n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a évoqué le cas Yohan Mollo, prêté à Saint-Etienne jusqu'à la fin de la saison.

"Mollo ne pense qu'à lui"

Alors qu'il vivait une situation compliquée en Lorraine,  Yohan Mollo s'est offert un peu d'air en partant six mois en prêt chez les Verts. Lors de son départ, l'ancien joueur de Caen a même indiqué dans L’Equipe que ses relations étaient de plus en plus tendues avec Jean Fernandez. « Depuis quelques mois, c’était devenu super compliqué avec Jean Fernandez, affirme-t-il. J’ai senti que je perdais sa confiance, qu’il me jugeait et le silence a fini par s’installer entre nous (…) Il n’y avait plus de feeling. Il me pointait du doigt, du genre qu’il n’aimait pas les tricheurs, que je ne faisais pas les efforts. Il a eu des mots très durs, je ne pensais pas mériter ça. Je ne me voyais pas continuer dans cette équipe ».

Déclarations qui n'ont pas du tout plues à l'actuel coach du club lorrain. Interrogé à ce sujet en conférence de presse, Jean Fernandez n'a pas été tendre envers son ancien joueur et l'a remis à sa place.  «Je vais me mettre deux minutes au niveau de Mollo pour lui dire que son départ est la meilleure chose qui nous soit arrivée depuis le début de la saison. Pas un seul joueur ne s'est plaint de son départ. C'est un garçon retors qui ne pense qu'à lui. Contrairement à ce qu'il a pu déclarer, il se moque de Nancy. Quand il était là, il ne portait pas le maillot de l'ASNL, il portait uniquement le maillot de Mollo. Il n'y a que ses stats qui l'intéressent. Il croit qu'il va remplacer Cristiano Ronaldo au Real. Il est ingérable, il suffit de regarder son historique. Partout où il est passé, il est parti en critiquant son coach.»

Jean Fernandez estime avoir tendu la main à l'ex-joueur de Caen et regrette son comportement. «J'entraîne depuis vingt-huit ans et je me bats pour avoir des joueurs avec un état d'esprit irréprochable, c'est tout l'inverse de Mollo. Plus personne ne pensait à lui quand je suis allé le chercher à Grenade l'hiver dernier. Il nous a fait beaucoup de bien lors de la seconde partie de saison, mais je savais que c'était une erreur de le garder sur le long terme.»

Relatifs

From the web