thumbnail Bonjour,

Le milieu offensif algérien, dernière recrue de l'Olympique de Marseille, pourrait apporter une réelle plus-value dans un effectif limité.

L'Olympique de Marseille tient sa première recrue. Les hommes d'Elie Baup, qui ont optimisé leurs ressources pour arriver à la trêve sur le podium, une position flatteuse et inattendue, avaient un grand besoin de se renforcer. La CAN arrive déjà à grands pas, et Foued Kadir rejoindra la sélection algérienne pour participer au tournoi. Mais à son retour, l'animation offensive du club phocéen pourrait bénéficier d'une réelle plus-value. Qualitativement, elle est la bienvenue. Quantitativement, c'était une nécessité absolue.

Un détonateur polyvalent

La nouvelle recrue de l'OM est une des révélations de cette première partie de saison. Auteur de six buts, l'international algérien est un des grands artisans de la sensation valenciennoise, qui a ébloui l'élite par sa qualité de jeu, notamment à domicile. Le petit milieu offensif a également enfilé le costume du passeur, avec quatre offrandes depuis le lever de rideau. Les statistiques parlent, mais la régularité du joueur dans une animation offensive basée sur l'attaque placée est tout aussi criante. Très à l'aise dans le jeu court, Kadir est un adepte des combinaisons dans de petits périmètres, où sa technique en mouvement lui permet de créer de nombreux décalages. Bon dribbleur, le désormais ex-Valenciennois peut également faire la différence en un contre un, même si il privilégie, en générale, la solution collective.

La nouvelle recrue de l'OM possède également d'autres cordes à son arc. Sa polyvalence, notamment. Capable d'évoluer sur un côté comme dans une position plus axiale, le joueur des Fennecs constituera une solution de plus pour le schéma tactique d'Elie Baup, en 4-2-3-1 ou en 4-3-3. Il est d'ailleurs possible d'évoquer un parallèle entre son profil et les caractéristiques de Mathieu Valbuena, et il est fort probable que la relation technique entre les deux hommes soit une des clés de l'animation offensive marseillaise. Comme l'international français, Kadir peut également briller dans l'art des coups de pieds arrêtés, à l'images de ses coups francs directs à VA. Et comme l'international français, l'ancien maître à jouer de Valenciennes peut également faire parler sa qualité de frappe (souvent puissante et enroulée) en dehors de la surface. Son excellent pied droit est une arme redoutable dont a pu bénéficier le club nordiste durant la phase aller de cet exercice.

Sur le plan de l'intégration, le joueur n'a jamais caché son amour pour l'OM."Cela s’est très bien passé car je connais pas mal de joueurs avec lesquels j’ai grandis comme Gignac ou Fanni par exemple ou que je connais depuis un moment tel que Raspentino. Et puis, ce sont des joueurs que je côtoie sur les terrains depuis quelques années. L’intégration se fait donc assez facilement", a t-il expliqué sur le site officiel du club. Dans les faits, Mathieu Valbuena et Morgan Amalfitano devraient être ses principaux concurrents. Le premier est intouchable, le second, irrégulier cette saison, beaucoup moins. André Ayew possède, quant à lui, un profil différent. A défaut d'avoir un véritable casse-tête, Elie Baup disposera, dans un mois, d'une marge de manoeuvre supérieure. Ce n'est pas du luxe.

A lire également :

Kadir : "L'OM, ça fait rêver"

Toute l'actualté de la Ligue 1

Relatifs

From the web