thumbnail Bonjour,

C'est fait, Francis Gillot a prolongé le contrat qui le lié à Bordeaux, et ça pour deux années supplémentaires. Une bonne nouvelle pour les Girondins. Voici ses premiers mots.

C'est fait, après s’être accordé un délais de réflexion nécessaire, Francis Gillot a prolongé le contrat qui le lié à Bordeaux, et ça pour deux années supplémentaires. Une bonne nouvelle pour les Girondins. Voici un extrait de ses premiers mots confiés au journal L'Equipe après l’entrainement de ce matin.

"J'espère que si l'on a besoin d'un élément, les dirigeants vont tenir leurs promesses."

"J'ai passé 18 mois au club et le bilan est plutôt acceptable. En championnat, on s'est qualifiés l'an dernier pour la coupe d'Europe en terminant cinquième, un objectif atteint. Cette année, au niveau de la Coupe d'Europe, on fait plutôt de bonnes choses puisqu'on est qualifiés pour les seizièmes et en L1 et on est à trois points du quatrième. Je sens qu'il y a quelque chose à faire sur les cinq mois qui arrivent, je vais essayer avec le groupe de faire le mieux possible. Je me suis aperçu que ce qu'on avait fait avec les joueurs et le staff, c'était quand même pas mal. On peut toujours faire mieux mais je trouve qu'au niveau sportif, on s'en est bien tirés."



"Je n'ai pas hésité ni changé d'avis. Je n'avais pas pris de décision. J'ai parlé du côté sportif, il y a aussi l'aspect affectif. Quand vous ressentez la confiance de l'actionnaire, des dirigeants, et je l'ai vécu quand on a eu des mauvais résultats l'an dernier, je n'ai reçu aucune pression. Il y a aussi la confiance des supporters, celle du staff technique, du staff médical, des gens au quotidien, que vous ressentez aussi, que vous n'avez aucun problème avec les joueurs, tout est réuni pour que je dise oui. J'ai dit à mon groupe ce matin qu'on avait fait de bonnes choses mais qu'il faudrait encore progresser, qu'il faudrait se remettre en question."

Le mercato hivernal et les ambitions bordelaises

"On peut toujours demander mais on ne sait pas ce qui va se passer dans les jours à venir. Qui va partir, certains vont-ils être demandés? Aucun président à part à Paris peut promettre des joueurs à son entraîneur. Moi, je suis là pour entraîner, les dirigeants ont aussi envie d'avoir la meilleure équipe possible et j'espère que si l'on a besoin d'un élément, ils vont tenir leurs promesses mais je vais quand même me baser sur la possibilité de remplacer un joueur seulement en cas de départ."

Informations et actualité sur les Girondins de Bordeaux

Résultats et classement Ligue 1

Relatifs

From the web