thumbnail Bonjour,

Dans un entretien accordé à Planete Lyon, le gardien des Gones, Rémy Vercoutre, a certifié ne pas avoir été froissé par la pique dont il a été objet de la part des dirigeants de l’ASSE.

Au début de ce mois, avant le choc entre Saint-Etienne et Lyon, Ronald Romeyer, le président du club forézien, avait osé comparer Rémy Vercoutre à une « deux chevaux », en déclarant qu’à côté son portier, à lui, Stéphane Ruffier était une Ferrari. Cette blague a fait couler beaucoup d’encre, mais le principal intéressé ne s’était pas exprimé à ce sujet jusque-là. Il l’a fait dans une interview accordé à OL Planète. “J’ai bien vécu cette histoire, a-t-il déclaré. Je n’ai pas été vexé. Franchement, je m’en fous. (Il sourit) En plus, je comprends ce que Roland Romeyer veut dire, je trouve même qu’il n’a pas spécialement tort ! Pardon, hein excusez-moi, c’est le président de Saint-Etienne, mais Ruffier, je pense réellement qu’il est meilleur que moi. Il est plus jeune, avec une plus grande marge de progression. Il possède aussi peut-être des qualités intrinsèques que je n’ai pas. Par contre, moi, je le fais autrement, je me bats et je ne démérite pas. Cependant cette image de 2CV et de Ferrari, c’était trop fort, maladroit. Et ça va me coller à la peau jusqu’à la fin de ma carrière. Mais je ne lui en veux pas, je trouve même ça rigolo. Au moins on se souviendra de moi dans le grand livre des derbys plus tard !”

Relatifs

From the web