thumbnail Bonjour,

Après la victoire du PSG face à Brest vendredi (0-3), retrouvez les clés des rencontres de ce samedi, comptant pour la 18e journée de Ligue 1.

Lille (11e) - Montpellier (9e) : Les champions de France restent sur une série de trois victoires qui les ont fait basculer pour la première fois dans le top 10. Quel effet aura la suspension pour un an de Jeunechamp, décrétée jeudi par la commission de discipline, sur ses coéquipiers montpelliérains ? Les Lillois, eux, poursuivent leur parcours en dents de scie, et pointent à 9 longueurs du podium. Et ils ont aussi des problèmes avec leurs joueurs, entre le départ de Landreau et la volonté de vendre Kalou, selon la presse.

AC Ajaccio (14e) - Rennes (6e) : Alex Dupont a été limogé lundi en raison d'un "divorce entre l'entraîneur et les joueurs" et sera remplacé face à Rennes par le tandem intérimaire constitué de Stéphane Paganelli (entraîneur adjoint) et Thierry Debès (entraîneur des gardiens), en attendant l'arrivée en janvier d'Albert Emon, nommé vendredi. Les Corses tenteront de finir l'année sur une bonne note mais les Rennais, quoique perturbés par des soucis en défense centrale, ont besoin d'un résultat pour rester dans les parages du podium.


Lorient (4e) - Reims (17e) : Quatre victoires de rang assorties d'une hémorragie défensive cautérisée (aucun but encaissé) ont propulsé les Merlus à la 4e place, leur meilleur classement depuis fin août 2007. Une dernière victoire, voire un nul en fonction des résultats de leurs trois poursuivants, et ils passeront les fêtes au chaud. Reims en revanche, qui a glissé au gré de dix matches sans succès, n'a plus que deux points d'avance sur la zone rouge.

Bordeaux (7e) - Troyes (19e) : Quatre nuls consécutifs ont freiné les Girondins, qui peuvent profiter de la venue de Troyes pour reprendre goût aux trois points. Surtout qu'ils connaîtront un mois de janvier chargé (Rennes, PSG, Nice). L'Estac a signé le week-end dernier sa seconde victoire de la saison, et l'infirmerie se désemplit. Mais son entraîneur Jean-Marc Furlan, suspendu, assistera au match depuis les tribunes.

Lyon (2e) - Nice (5e) : L'OL, toujours privé de joueurs majeurs (Grenier, Gourcuff, Lacazette et Briand), a connu un coup d'arrêt face aux deux extrêmes (nul contre Nancy et défaite à Paris) et doit se ressaisir à domicile. Ce match sera marqué par le retour de Claude Puel à Gerland alors qu'il est toujours en conflit avec l'OL. Son OGCN a déjà battu Lyon cette année (3-1, fin octobre en Coupe de la Ligue), et il est depuis invaincu en 8 matches de L1 au point d'occuper une belle 5e place.

Bastia (16e) - Nancy (20e) : Furiani suspendu à titre conservatoire, c'est à Gueugnon, à plus de 800 km de Bastia, que les Corses tenteront d'oublier leurs malheurs contre la lanterne rouge. La sanction tombe mal pour les Bastiais, aux portes de la zone rouge et qui auraient bien besoin du soutien de leur public après 4 matches sans succès (AFP).


Relatifs

From the web