thumbnail Bonjour,

Après le onze type de la mi-saison, Goal.com vous fait découvrir le onze des joueurs ayant le plus déçu durant la phase aller de la Ligue 1.

La phase aller du championnat de France touche à sa fin. L’heure est donc aux premiers bilans. Après vous avoir fait découvrir l’équipe-type de cette première partie de la saison, notre rédaction vous a concocté le onze des flops. Une équipe, non exhaustive, composée donc de joueurs ayant le plus déçu à travers leurs prestations sur le terrain. Bien entendu, nos choix n’engagent que nous et sont tout à fait discutables.

Au poste de gardien, le choix s’est porté sur Mickael Landreau. L’ancien portier du PSG et de Nantes n’a pas été ridicule, loin de là, mais, à l’instar de sa formation lilloise, il a connu un début de championnat compliqué. Moins performant que par le passé, il n’a pas dégagé l’assurance qu’on lui connait. Un déclin qui s’est accompagné d’un conflit avec ses responsables, lequel a débouché sur un départ. L’international gardien a décidé de quitter les Dogues à un an et demi de la fin de son contrat. Triste dénouement pour celui qui a été pourtant l’un des grands artisans de la conquête du doublé en 2011.

En défense centrale, le Montpélliérain Daniel Congré a été retenu. Transféré de Toulouse l’été dernier, ce dernier avait tout pour continuer à progresser et confirmer ses belles années au Stadium. Mais, chez les champions de France, il a eu toutes les peines du monde à s’imposer. En manque de confiance et aussi de complicités avec ses partenaires, il a beaucoup irrité René Girard. Mais, la bonne nouvelle, c’est qu’il s’est bien relancé depuis quelques matches. A ses côtés, on a placé Sebastien Puygrenier, l’arrière de l’ASNL. Déjà très peu en réussite à Monaco les saisons précédentes, l’ancien de Zenith accumule les prestations erratiques. Si la formation lorraine est dernière au classement, il y est certainement pour quelque chose.

Sur les côtés, comment ne pas mettre Grégory Van der Wiel ? Arrivé à Paris en toute fin du mercato, le Néerlandais était censé solidifier le flanc droit de la défense parisienne. Au bout de quelques mois, le constat qui s’impose c’est qu’il l’a plutôt affaibli et aux yeux de Carlo Ancelotti, il n’est plus indiscutable à son poste. L’option Christophe Jallet est beaucoup plus sécurisante. Sur le flanc gauche, on retrouve Jérémy Morel. Bien que souvent aligné au sein de son équipe olympienne, l’expérimenté défenseur n’apporte pas assez de garanties. Même s’il lui arrive de sortir de bons matches, il est globalement très moyen dans son rôle.

En milieu de terrain, la présence de Yann M’Vila s’impose comme une évidence. Considéré il y a peu comme l’un des meilleurs espoirs du football français, le milieu rennais est aujourd’hui au fond du gouffre. Entre ses problèmes en dehors de terrain, comme cette sortie nocturne lors d’un rassemblement avec les Espoirs, et ses matches très peu convaincants, le milieu défensif a énormément régressé. Dans le même cas, on peut également citer un autre international, en la personne de Marvin Martin. Avec son équipe du LOSC, ce dernier n’arrive absolument pas à se hisser au niveau qui était le sien à Sochaux. Au Paris SG, le Malien Momo Sissoko est aussi en grande difficulté, mais pour d’autres raisons. Barré par la concurrence, l’ex Bianconero ne fait presque plus partie des plans de Carlo Ancelotti.

Aux avant-postes, le Roumain Adrian Mutu figure en bonne place. Arrivé à Ajaccio avec l’étiquette d’une « star », il n’a guère justifié ce statut. Gêné par le poids de l’âge et par le jeu physique du championnat français, il n’est que l’ombre de ce joueur qui brillait il y a quelques années en Serie A. Le cas du Marseillais Loic Rémy n’est pas aussi décourageant, mais il inquiète quand même. Blessé en fin de saison dernière, il éprouve pas mal de difficultés pour recouvrir la plénitude de ses moyens et son faible total de buts en témoigne parfaitement. Enfin, pour compléter ce onze, notre « dévolu » s’est porté sur Salomon Kalou. A l’image de Mutu, ce dernier n’a guère trouvé ses aises dans le championnat en France. Titulaire en début de saison, il fait désormais des allers-retours continuels sur le banc et c’est tout sauf un scandale.      

LANDREAU
LILLE
Matches: 15 Clean sheets: 4

VAN DER WIEL
PUYGRENIER
CONGRE MOREL
PARIS SG
NANCY
MONTPELLIER MARSEILLE
Matches: 9 Clean sheets: 5
Matches: 17 Clean sheets: 1
Matches: 16 Clean sheets: 3
Matches: 18 Clean sheets: 8

M'VILA
SISSOKO
MARTIN
RENNES PARIS SG
LILLE
Matches: 13 Buts: 0
Matches: 3 Buts: 0
Matches: 14 Buts: 0

KALOU
MUTU
REMY
LILLE AJACCIO
MARSEILLE
Matches: 12 Buts : 2
Matches: 12 Buts: 3
Matches: 14 Buts: 1

Relatifs

From the web