thumbnail Bonjour,

Découvrez le onze-type Goal.com de la première partie de la saison de la Ligue 1.

Ce week-end s’achève la phase aller du championnat de France. L’occasion de faire un petit bilan des individualités qui se sont le plus distingué jusque-là dans cette Ligue 1. A travers notre onze de la mi-saison, Goal.com vous fait donc découvrir les joueurs qui ont, dans le bon sens du terme, le plus marqué les esprits. Un onze dominé logiquement par les représentants des équipes occupant le haut du tableau, que sont le Paris SG et l’Olympique Lyonnais. Mais, on y retrouve également quelques éléments appartenant aux formations au parcours moins glorieux.

Dans les buts, il n’existait pas vraiment de débats concernant l’identité de l’heureux élu. Dernier rempart de la meilleure défense de championnat (seulement 12 buts concédés), le Parisien Salvatore Sirigu a été choisi d’une manière quasi incontestable. L’ancien portier italien a été même l’un des rares franciliens à évoluer continuellement au même niveau. Au-delà des nombreux « clean sheets » qu’il a pu assurer, il s’est distingué par son assurance et son aptitude à se faire respecter par ses partenaires. En lui, le PSG tient indiscutablement un gardien de grande classe.

Sirigu n’est pas le seul élément de la défense parisienne à avoir brillé durant cette première moitié de championnat. C’est aussi le cas de Thiago Silva. Débarqué de Milan l’été dernier, l’international brésilien n’aura pas attendu trop longtemps pour s’adapter au football français. Impressionnant, il l’a été dans tous les domaines et ses vertus de leader lui ont valu d’hériter du brassard de capitaine. A ses côtés dans l’axe de la défense, figure le nom de Mapou Yanga-Mbiwa. Si Montpellier n’est plus aussi performant que la saison dernière, l’international tricolore est parvenu, lui, à se maintenir au même niveau de performances. Une valeur sûre de la Ligue 1.

Sur les côté droit de la défense, c'est Serge Aurier, le latéral de Toulouse, qui a été retenu. L’ancien lensois a séduit non seulement pas sa régularité, mais aussi par la variété de son registre. Efficace derrière, il s’est découvert des talents de contre-attaquant, qui ne sont pas de trop au sein d'un « Téfécé » toujours aussi frileux offensivement. Son pendant sur le côté gauche, c’est le Bordelais Benoit Trémoulinas. Le Réunionnais n’est plus un inconnu des observateurs. Fidèle à sa formation girondine, il a prouvé qu’il savait rebondir après des saisons en demi-teinte. Ces derniers mois, il a été l’un des atouts maitres de l’équipe de Francis Gillot, avec, à son actif, de nombreux centres décisifs délivrés.

Dans l'entrejeu, c’est Lyon qui est à l’honneur. Le club rhodanien a connu jusque-là un parcours très satisfaisant et c’est en bonne partie dû au travail de ses milieux défensifs, Maxime Gonalons et Steed Malbranque. Le premier, qui n’est encore qu’au début de sa carrière, confirme tout le bien qu’on pensait de lui, tandis que le second a pris tout son monde à contre-pied après une année sabbatique. L’ex pensionnaire de la Premier League s’est révélé être à 32 ans comme l’un des meilleurs joueurs français en activité. De quoi raviver les rêves d’une sélection en Bleu. Au côté de cette paire lyonnaise, c'est Blaise Matuidi qui a été choisi. Seul Français à jouer régulièrement au sein de la très cosmopolite équipe du PSG, l'ex Stéphanois ne cesse de susciter l'admiration, même celle d'Ibrahimovic. Digne successeur de Claude Makélélé, il est l'un des fers de lance du leader du championnat.

Aux avant-postes, la présence de Zlatan Ibrahimovic s’impose comme une évidence. Avec ses 17 buts, le Suédois a fait plus qu’affoler les compteurs lors de ce qui n’est que sa première saison en Ligue 1. Arrivé avec le statut d’une grande star, il a su s’en montrer digne en accumulant les performances de grande classe. Sans lui, il y a fort à parier que le PSG ne serait pas aussi bien placé au classement. Le même constat peut être tiré par rapport au rôle de Bafétimbi Gomis à Lyon. Tout près de quitter le Rhône lors du dernier mercato, la « Panthère » a retrouvé son meilleur niveau, avec, comme symbole, ce match époustouflant réussi à Marseille (4-1). Enfin, le onze est complété par un joueur de l’AS Saint-Etienne, en la personne de Pierre-Emerick Aubameyang. L’extravagant ailier gabonais , même s’il n’a plus marqué depuis quelques rencontres, se révèle être comme l’une des principales attractions du championnat français.

SIRIGU
PARIS SG
Matches: 16 Clean sheets: 11

AURIER THIAGO SILVA
YANGA-MBIWA TREMOULINAS
TOULOUSE
PARIS SG
MONTPELLIER BORDEAUX
Matches: 13 Clean sheets: 3
Matches: 13 Clean sheets: 8
Matches: 13 Clean sheets: 4
Matches: 15 Clean sheets: 8

GONALONS
MALBRANQUE
MATUIDI
LYON LYON
PARIS SG
Matches: 17 Buts: 2
Games: 15 Buts: 2
Matches: 17 Buts: 3

GOMIS
IBRAHIMOVIC
AUBAMEYANG
LYON PARIS SG
SAINT-ETIENNE
Matches: 18 Buts : 10
Matches: 15 Buts: 17 Matches: 17 Buts: 8

*Seuls les joueurs ayant disputé plus de 10 matches de Ligue 1 sont inclus dans ce onze

Relatifs