thumbnail Bonjour,

L'entraîneur niçois Claude Puel sera de retour dans son ancien stade afin d'y affronter l'Olympique Lyonnais, avec un OGC Nice en pleine forme.

Pour la 19e journée de ligue 1, l'Olympique Lyonnais va accueillir l'OGC Nice, actuellement cinquième du classement. Si les aiglons sont si hauts au classement, ils le doivent notamment à leur entraîneur Claude Puel qui a pris en main l'équipe cet été.

En effet, l'entraîneur niçois a repris le club rouge et noir après un an d'inactivité. Remercié par Jean-Michel Aulas en 2011, l'ancien joueur  de Monaco ne s'est pas quitté en bon terme avec le club Lyonnais. Contesté par les supporteurs, en clash avec son président, Puel n'a remporté aucun titre avec les gones. Son seul fait d'arme, non des moindres, est d'avoir amené Lyon en demi-finale de la Ligue des Champions.

Puel vs Aulas

Malgré cela, l'ultra-président lyonnais Jean-Michel Aulas a retenu Claude Puel responsable des difficultés financières de son club. Accusé d'avoir acheté sans compter pour des résultats moindres, l'ancien entraîneur lillois ne s'est pas laissé faire, et durant l'intersaison a tenu une prise de bec assez musclé avec Aulas. «Je me suis toujours adapté à la politique du club qui m'employait, que ce soit à Lille, à Lyon ou maintenant à Nice. L'OL avait engagé avant mon arrivée quatre joueurs lillois : Abidal, Bodmer, Keita et Makoun, pour des montants de transfert atteignant dix fois le prix d'acquisition de ceux-ci par le LOSC». C’est sûr qu’acheter Kader Keita pour 18 millions d’euros ne fut pas la meilleure idée du président.

Cependant, Puel n’a pas fait que dépenser follement durant sa période lyonnaise. Le coach a aussi préparé le futur en privilégiant la formation. « Il y a 4-5 ans, on n’aurait jamais imaginé être autant de joueurs formés ici à débarquer chez les Pros. C’est une grande fierté. Ca prouve que le club forme de très bons joueurs. Quand les jeunes débarquent dans le groupe, il n’y a pas beaucoup de différence. Claude Puel m’a fait débuter en pro, m’a fait signer mon premier contrat. Je lui dois quelque chose aujourd’hui. Je ne peux que l’en remercier, il m’a accordé sa confiance » a expliqué le désormais capitaine des Gones Maxime Gonalons. Si aujourd’hui, Remi Garde se régale avec son équipe fraîche et insouciante, elle le doit en partie à son prédécesseur chassé tel un malpropre.

Mais lors de cette journée, Claude Puel a le moyen de jouer un sacré vilain tour à son ancien équipe. Après avoir passé une bonne partie de la mi- saison en tête, l’OL pourrait perdre son trône qu’elle partage avec Paris et Marseille. Cela face à un OGC Nice actuellement en pleine forme, sortant de deux victoires consécutives, mené par un Dario Cvitanich qui ne devrait pas rester longtemps sur la côte d’Azur.

Relatifs

From the web