thumbnail Bonjour,

L’attaquant du Paris SG a tenu ce mardi à s’expliquer concernant son geste sur Dejan Lovren, dimanche lors du match contre l’OL, qui a fait tant de bruit.

Discret depuis dimanche soir, date du match contre l’OL, Zlatan Ibrahimovic a décidé de sortir de son silence pour faire face aux attaques dont il fait objet ces derniers jours. Le Suédois s’est vu reprocher, par le président lyonnais Jean-Michel Aulas notamment, d’avoir marché « volontairement » sur la tête de Dejan Lovren à l’occasion de ce choc de la Ligue 1. Avant que la commission de visionnage ne se saisisse du dossier et décide, ou pas, de le convoquer, le buteur du PSG a donc tenu à livrer sa version des faits, et réfuter tout acte mal intentionné.

« Aulas a peur »

Aux micros de BeIn Sport, où il a été invité pour un entretien, l’attaquant scandinave a confié : « Je n’avais pas l’intention de le blesser. C'est impossible (de l’avoir fait volontairement). Je regarde le ballon, je ne le vois pas (Lovren) ». Ayant déjà été suspendu trois matches pour une intervention rugueuse sur le gardien de l’AS Saint-Etienne, Stéphane Runier, l’ex Milanais commence, en  France, à avoir la réputation d’un joueur agressif. Une étiquette qu’il a aussi tenté de chasser en certifiant : « Je ne rentre pas sur le terrain pour blesser quelqu'un ».

Après s’être expliqué sur son geste, Ibra a également tenu à envoyer un message à Jean-Michel Aulas. Le meilleur buteur de la Ligue 1 a répondu sobrement, mais non sans avoir lancé une pique au président lyonnais. «C’est un signe de faiblesse» a-t-il indiqué, poursuivant : «Je trouve ça dommage. Pour moi, si vous faites des attaques comme ça, c'est que vous avez peur. Et il a raison (d'avoir peur), car le PSG est la meilleure équipe de France». Les retrouvailles entre l’OL et le PSG, programmées le 11 mai prochain, promettent d’ores et déjà être très chaudes.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1
Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.

Relatifs

From the web