thumbnail Bonjour,

Tombeur de Toulouse (1-0) à l’extérieur, l’OM a confirmé samedi sa faculté à briller hors de ses bases. Avec un tel atout, les Phocéens ont le droit d'être très ambitieux.

On ne sait pas encore à quelle place l’OM terminera sa phase aller du championnat, mais ça ne sera pas au-delà du podium. Connaissant toutes les difficultés que l’équipe a dû endurer ces derniers mois et cette politique qui consistait à affaiblir l’effectif pour équilibrer les finances, l’accomplissement ne peut pas être considéré comme maigre. Au pire, les Phocéens passeront les fêtes de fin d’année avec 35 points à leur compteur. C’est déjà quatre de mieux que l’année dernière à pareille époque et avec un match en moins, celui que Mathieu Valbuena et ses partenaires livreront le week-end prochain à domicile face à Saint-Etienne. En l’espace de quelques mois, l’équipe a donc réalisé des progrès tangibles et ils se vérifient, en premier lieu, dans leur aptitude à bien voyager. A l’extérieur, avec 7 victoires récoltées en 10 matches, l’OM présente même le meilleur bilan de l’Hexagone. Un chiffre qui laisse place à tous les espoirs du côté du Vélodrome.

« Les points, on ne les a pas volés »

« Faute de prendre des points à domicile, on est dans l’obligation d’aller les chercher à l’extérieur » avait simplement déclaré l’entraineur Elie Baup lorsqu’il lui a été demandé d’expliquer l’excellente tenue de ses protégés hors de leurs bases. En effet, devant son public, Marseille est loin d’être aussi performant. Il y reste même sur deux grosses claques (contre Lyon 1-4, et Lorient 0-3), mais le souci de bien réagir après s’être fait corriger dans son fief ne suffit pas pour comprendre l’énorme contraste qui existe. Il y a également le contexte qui peut s’avérer être sérieusement favorable lors de certaines parties à l’extérieur, comme ce fut le cas à Bastia (2-1) puis à Toulouse (1-0) samedi, mais il ne serait pas, non plus, exagéré de dire que lorsqu’ils s’exportent, les Phocéens ont tendance à être plus appliqués, et donc plus performants. « Pour autant, il n’y a pas d’approches différentes, juge le coach. C’est les matches qui font qu’on a plus de réussite hors de nos bases ».

Co-leader avec Lyon en attendant le choc entre les Gones et le PSG au Parc, ce dimanche, l’OM peut, quoi qu’il en soit, savourer pleinement sa situation. S’il ne produit pas le meilleur jeu de France, et cela s’est encore vu au Stadium, il a le mérite d’être diablement efficace, et en particulier lorsqu’il se retrouve dos au mur. « Au départ, si on nous avait dit qu’on serait à cette place avant la trêve, je n’aurai pas forcément cru » a confié le capitaine Steve Mandanda, avant de préciser : « mais les points qu’on a pu avoir, on ne les a pas volés. On est à la place qu’on mérite ». Effectivement, Marseille a bataillé dur pour être aussi haut placé, notamment en début de saison avec ses six victoires consécutives. Sans ses 18 points glanés au cœur de l’été, il est clair que le bilan à mi-chemin aurait été nettement moins glorieux. L’idée désormais c’est de pouvoir préserver le même rythme lors de la deuxième partie de saison.

N’ayant plus que la Coupe de France à jouer à côté, et avec la perspective de s’offrir quelques renforts durant le mercato, l’OM a des raisons d’être confiant par rapport à cette phase retour qui s’annonce excitante. Mais, avant cela, les Phocéens ont un devoir à accomplir : se réconcilier avec leur public. Peu importe leur position au classement, une défaite face à l’ASSE au Vélodrome, dimanche prochain, ferait tâche. « On se doit de finir l’année par une victoire à domicile » confirme Baup. Mathieu Valbuena, le meilleur joueur olympien jusque-là, en convient totalement : « C'est bien d'être constant dans la performance à l'extérieur. Il faut continuer comme ça et surtout bien finir l'année à domicile face à Saint-Etienne dans notre stade où nous avons des choses à nous faire pardonner ». S’ils y parviennent, les Marseillais passeront définitivement l’hiver au chaud. Un luxe auquel ils n’ont pas eu droit l’année précédente.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs