thumbnail Bonjour,

Cinq rencontres de la 18e journée de Ligue 1 se sont disputées ce samedi à partir de 20h.Voici l’ensemble des résultats et des buts enregistrés.

18e journée de Ligue 1 :

Une bouffée d’oxygene pour Troyes

Troyes - Ajaccio : 3-2

But : Darbion (34e), Nivet (39e), Camus (35e); Lasne (89e), Ngoyi (92e csc)

Jean-Marc Furlan peut respirer. Sans victoire en championnat depuis la 8e journée (face à l’OM), son équipe de Troyes a fini par vaincre le signe indien. C’est contre Ajaccio que les Aubois ont fini par se redresser. Au prix d’une première période exceptionnelle, les promus sont allés chercher ce succès qu’ils espéraient tant. Stéphane Darbion avait été le premier à scorer, avant d’être imité par le chevronné Benjamin Nivet. Avant la pause, Camus, sur un très beau coup franc, portait le score à 3-0. En deuxième période, l’ESTAC s’est relâché et ça aurait pu lui couter cher puisque les Ajacciens ont inscrit deux buts en fin de partie. Mais, le scénario, qui s’est tant répété durant les dernières journées, n’a, cette fois-ci, pas eu lieu. Avec cette précieuse victoire, Troyes abandonne la place de la lanterne rouge à Nancy.

Brest enfonce Sochaux

Sochaux – Brest : 1-2
Buts :
Bakambu (59e); Chafni (63e), Ben Basat (77e)

En cette fin d’année 2012, les Lionceaux de Sochaux n’auront pas trop la tête à la fête. Relégables au classement de la Ligue 1, ils avaient, ce samedi, une opportunité inouïe de se relancer lors de la réception de Brest. Pari manqué ! Bien qu’ayant eu l’honneur d’ouvrir le score, à la conclusion d’un joli mouvement collectif, les hommes de Hély ont, une nouvelle fois, loupé le coche. Trop suffisants, ils se sont faits renverser par une équipe finistérienne, qui n’a rien lâché. La bande à Chauvin y a cru jusqu’au bout et elle en a été récompensée avec ce tout premier succès à l’extérieur de la saison. Kamel Chafni et l’inévitable Ben Basat ont été les héros du SB, qui compte désormais cinq points d’avance sur le premier rélégable.

Montpellier carbure à plein régime

Montpellier – Bastia : 4-0
But : Estrada (14e), Herrera (48e), Belhanda (60e), Mounier (76e)

Plus rien n’arrête Montpellier ! En net regain de forme en cette fin d’année, le club pailladin a été tout simplement irrésistible ce samedi contre Bastia. Devant son public de la Mosson, le champion de France n’a fait qu’une bouchée d’une équipe corse, toujours aussi défaillante défensivement. Le Chilien Marcos Estrada a ouvert la marque dans cette partie sur une volée phénoménale de 35 mètres. Un but d’anthologie, qui a donné des ailes à ses coéquipiers. En 2e période, Herrera signait le but de break suite à un très bon travail de John Utaka sur le côté. Belhanda s’offrait la troisième réalisation d’une jolie frappe croisée, avant qu’Anthony Mounier ne clôt le festival avec son premier but sous les couleurs du MHSC. Dans le dur en début de saison, Montpellier retrouve la première moitié du tableau et peut rêver d’une deuxième partie de championnat beaucoup plus radieuse.



Nice est renversant

Nice – Evian : 3-2

Buts : Cvitanich (19e, 47e), Maupay (90e) ; Sagbo (3e), Barbosa (14e)

L’OGC Nice est quatrième au classement. Qui l’aurait cru en début de saison ? Un fait surprenant, mais pas vraiment illogique au regard de ce que les Aiglons démontrent depuis plusieurs semaines (5 victoires lors des 7 derniers matches). Une belle série qu’ils ont su admirablement prolonger ce samedi sur la pelouse d’Evian. Menés 2-0 par la formation savoyarde, ils ont proposé une réaction digne des plus grandes équipes pour l’emporter au final 3 à 2. Dario Cvitanich, le buteur maison, a encore frappé en marquant deux buts, dont le premier qui était un pur chef d’œuvre. Le but de la victoire a été lui inscrit par un jeune complètement inconnu, nommé Maupay. Lancé comme remplaçant, cet attaquant de 16 ans a trouvé la faille à la toute dernière minute de la partie, plongeant son équipe en extase. Nice a donc attendu la fin du match pour se libérer, mais ça aurait pu être fait bien plus tôt si l’arbitre n’avait pas omis de siffler deux pénaltys en sa faveur.

Reims peut avoir des regrets

Reims – Lille : 1-1

But : Weber (7e); Payet (72e)

Hubert Fournier peut être en colère. Après plusieurs faux-pas consécutifs, son équipe tenait ce samedi une précieuse victoire aux dépens de Lille, mais elle l’a bêtement laissé échapper. Alors qu’ils menaient 1-0 grâce à un but de Weber, qui dévia victorieusement un tir de son coéquipier Ca, les Champenois n’ont pas su tuer le match et ont fini par se faire rejoindre. Un ballon perdu en milieu de terrain offrait un contre aux Dogues, qui en ont profité pour recoller au score grâce à Dimitri Payet. Même si l’équipe de Garcia a bien réagi au retour des vestiaires, le promu peut nourrir énormément de regrets par rapport à cette issue du match, surtout qu’ils n’ont pris que 4 points sur les 30 derniers possibles. Dans leur malheur, ils pourront quand même se consoler avec le fait qu’ils ont mis un terme à 699 minutes sans le moindre but inscrit en Ligue 1.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web