thumbnail Bonjour,
Ligue 1 - Un Bordeaux petit cru

Ligue 1 - Un Bordeaux petit cru

Panoramic

Extrêmement défensifs, les Girondins de Bordeaux n’ont pris aucun risque pour conserver leur série d’invincibilité contre Saint-Etienne (0-0).

L’enjeu était clair. Eviter un revers pour conserver une belle série d’invincibilité à domicile, la seule actuelle dans les équipe de Ligue 1. Les Girondins de Bordeaux ont accompli leur mission contre Saint-Etienne, sans génie, mais avec sérieux et application. Analyse.

Gillot : "Un 0-0 pourri"

Le rapport de force de ce Bordeaux-Sainté était pourtant plus qu’alléchant. Le Verts, battu dans le derby contre le rival lyonnais dimanche dernier (0-1), avaient à cœur de se relancer en marquant les esprit avec un succès à l’extérieur. C’est donc avec une formation toujours aussi ambitieuse que les hommes de Christophe Galtier se sont présentés en Gironde. Mais la prise de risque des coéquipiers d’Aubameyang n’a pas été récompensée. Et quand ils n’heurtaient pas le bloc compact des Girondins, les Stéphanois ont manqué de réussite et touché du bois. « Le nul n'arrange pas grand monde. mais bon, on sortait d'une déception lors du derby. et ce soir, on a fait un bon match. a chaud, je crois qu'on méritait mieux. il y a eu de la précipitation. mais dans l'ensemble je suis satisfait de ce qu'on a voulu faire. On a défendu intelligemmment et on a essayé d'avoir la maitrise. », a expliqué Christophe Galtier après la rencontre.

Dans les rangs bordelais, le constat est identique, même si la manière et l’impression ne le furent pas. « C'est un peu le statu quoi. On a quand même été malmenés chez nous par l'ASSE. C'était difficile à se créer des occasions et a créer du jeu. C'était un peu compliqué ce soir. C'est un peu dommage. On était un peu fatigué et le terrain n'a rien arrangé. On va essayer de faire mieux. », a souligné Cédric Carrasso. Francis Gillot, pour sa part, n'était pas aussi tendre. «On était émoussés, on n'a pas fait ce que l'on voulait faire. Le terrain était compliqué, il y avait un bon adversaire qui a eu la maîtrise, même s'ils n'ont pas eu beaucoup d'occasions, nous, on en a eu encore moins. C'est un 0-0 pourri, il faut le dire. Malgré cela, on s'accroche, on voit qu'on est moins bien dans les intentions de jeu, mais on prend des points par ci, par là. Il va falloir essayer d'avoir au moins une victoire d'ici la fin de l'année pour rester au contact des premiers. Marseille est à cinq points, il va falloir prendre au moins quatre points sur les deux derniers matches, sinon on sera trop loin. Maintenant, on a vu l'année dernière que l'on pouvait revenir aussi. Ce sera un autre Championnat avec deux matches minimum de Coupe d'Europe, on pourra mieux gérer les temps de récupération, car aujourd'hui il y a pas mal de joueurs émoussés, avec un terrain gras, cela complique les choses. Dans la maîtrise, les coups de pied arrêtés, dans les dernières passes, Obraniak manque beaucoup à l'équipe mais d'autres joueurs font le boulot. Saint-Étienne est une bonne équipe, qui est en forme, on parle d'elle depuis trois quatre mois mais on s'aperçoit qu'au classement, on a le même nombre de points qu'eux. Donc, en étant plus mauvais qu'eux ou moins bons, on est toujours à égalité avec eux, c'est un bon espoir pour la suite.» Avec ce second match nul et vierge consécutif, le club au scapulaire confirme son manque d’inspiration actuel sur le plan offensif. Une prudence extrême qui pourrait devenir une mauvaise habitude…

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web