thumbnail Bonjour,

Auteur de son premier triplé en Ligue 1, Zlatan Ibrahimovic a été le grand artisan du large succès du PSG à Valenciennes (0-4).

Il est bien la seule constante de cette première partie de saison sinusoïdale du Paris Saint-Germain. Le club de la capitale a alterné le chaud et le froid depuis le lever de rideau, mais au moment de trouver son rythme de croisière, le rendement de sa star reste primordial. Zlatan Ibrahimovic a brillé encore et toujours, mardi soir. Une nouvelle preuve que le Suédois survole définitivement le championnat.

Sirigu : "Il a été magnifique"

On connaissait la dimension esthétique du jeu de l'attaquant parisien. Ses nombreux bijoux sous ses différentes tuniques - le dernier en date étant un fabuleux retournée acrobatique en dehors de la surface avec la Suède - ont toujours illuminé sa carrière. Mais le goleador suédois se distingue également par sa redoutable efficacité. Une caractéristique dans laquelle il ne cesse de progresser au fil des années. Mardi soir, son premier but, permettant au PSG de débloquer la situation, est un modèle d'opportunisme. Tout comme les deux suivants, à la réception d'un caviar, puis d'un ballon relâché par le portier adverse. Du travail bien fait, qui montre le nouvel aspect de la panoplie du géant suédois.

Un triplé, son premier en Ligue 1, que n'aurait pas renié Philippo Inzaghi, son ami milanais, tant le style est comparable. Ibra nous avait pourtant habitué à du Van Basten ou du Cantona jusqu'à maintenant, mais le marge du Suédois en Ligue 1 semble telle qu'il peut s'offrir le luxe de varier les différentes cordes qu'il possède à son arc. Exceptionnel, aussi, le ratio du meilleur buteur de Ligue 1. 17 buts, en seulement 14 matches. Un rythme stratosphérique dont seule la Liga avait jusqu'à présent le privilège d'admirer au gré des exploits répétés de Messi et Ronaldo. Et ce bilan forçait l'admiration de ses coéquipiers, Salavatore Sirigu en tête. Le gardien italien n'a pas oublié de souligner l'apport du collectif, mais il ne tarissait pas d'éloges au sujet de la star. "La victoire, ce n'est pas pour passer un message à la Ligue 1, l'important, c'était de gagner, pour nous. En ce moment, le 4-4-2 est une solution qui nous permet d'exprimer notre potentiel, ça peut aussi changer. L'important, c'est de bien appliquer sur le terrain le système choisi par le coach. Zlatan a été magnifique.".

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web