thumbnail Bonjour,

En étrillant Valenciennes (0-4), le Paris Saint-Germain a confirmé sa montée en puissance et marqué les esprits.

Il y avait une excitation palpable dans les couloirs du stade du Hainaut mardi soir. Comme un pressentiment. L'attente de ce fameux match-référence. Mais en Ligue 1 cette fois-ci, dans le pain quotidien du championnat, et pas dans le prestige de la Ligue des Champions. Paris l'a fait, sur un terrain franchement hostile, en étrillant une formation de Valenciennes jusque là invaincue à domicile (0-4). Le score plante le décor, mais la manière a tout autant impressionné.

Ibra ne s'arrête plus

Cette victoire porte bien-sûr la signature de Zlatan Ibrahimovic. La star suédoise a inscrit son premier triplé en Ligue 1. Une prestation de haut vol qui vient confirmer que le goleador survole vraiment le championnat, et qu'il faut réellement remonter à une décennie, au moins, pour trouver trace d'un joueur d'un tel calibre en France. Son efficacité est chirurgicale et son influence, dans le jeu comme dans les vestiaires, est primordiale. La mutation tactique de Carlo Ancelotti n'a pas changé ses habitudes, mais elle a eu le mérite de bonifier les rôles de ses coéquipiers offensifs. Lavezzi notamment, qui a de nouveau trouvé le chemin des filets et qui ne cesse de se rapprocher de son niveau napolitain. C'est donc par l'attaque que le PSG a trouvé la clé dans sa quête d'identité. Et cette prise de risque, relative au vue de l'immense potentiel offensif du club de la capitale, est clairement payante. Elle offre aux Parisiens un équilibre global, renforcé par la complémentarité du tandem Thiago Motta-Matuidi dans l'entrejeu.

Carlo Ancelotti, toujours nuancé, ne cachait toutefois pas son soulagement. "Oui c'est une confirmation. Après deux matches à la maison, c'était un bon test pour nous, pour montrer la mentalité à l'extérieur, sur un terrain difficile. Valenciennes avait bien joué les derniers matches à la maison. Nous avons montré une bonne mentalité, une bonne attitude. C'est une bonne performance.", a t-il expliqué en conférence de presse après la rencontre. Et le technicien italien mettait en exergue l'aspect mental pour expliquer un tel changement de visage. "Je pense que c'est la mentalité des joueurs. Ils ont commencé à jouer ensemble, avec altruisme, à avoir du caractère et à mettre leurs qualités à la disposition de l'équipe. Je pense que c'était la clé. Le mérite revient aux joueurs. Ils ont pris leurs responsabilités. Ils ont changé d'attitude sur le terrain." A quelques jours du choc contre Lyon, qui opposera certainement les deux meilleurs équipes de cette campagne, cette victoire laisse présager un véritable déclic pour le club de la capitale. Et même si les prix pour ce duel au sommet restent onéreux au Parc de Princes, le vrai tarif du moment, 4-0, a déjà conquis les supporters parisiens...

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web