thumbnail Bonjour,

Elément incontournable du PSG pendant deux saisons, Mamadou Sakho ne semble aujourd’hui plus faire partie du projet francilien. Un départ est-il inéluctable ?

Mamadou Sakho va-t-il quitter le Paris SG ? Il y a encore quelques mois, cette question n’avait absolument pas lieu d’être, tant le solide défenseur central paraissait être important au sein de l’équipe francilienne. Mais, aujourd’hui, l’interrogation semble tout à fait pertinente. N’ayant plus été titulaire depuis presque un mois et un déplacement à Montpellier (1-1) en championnat, le natif de la capitale se retrouve dans une situation très peu enviable, et à moins d’un mois du mercato il est logique d’envisager une séparation, même si elle a été totalement écartée par son entraineur, Carlo Ancelotti. « C’est un joueur trop important pour quitter le club au mercato » a-t-il certifié.

Son avenir s’inscrit en pointillé

En conférence de presse ce lundi, le technicien italien a donc promis que Sakho finira la saison au club. Mais, ses promesses veulent-elles encore dire grand-chose ? Après la défaite contre Nice (2-1) il y a dix jours, et à laquelle l’arrière français n’avait pas participé, le coach parisien avait déclaré qu’il comptait faire appel à ce dernier pour le match contre Porto (2-1) en Ligue des Champions, ou celui face à Evian (4-0) qui s’en est suivi. Ça n’a finalement pas été le cas puisqu’il a renouvelé sa confiance à la charnière centrale Thiago Silva – Alex. Une volte-face qui n’est pas de nature à rassurer le principal intéressé, bien au contraire. Le constat à tirer c’est qu’aujourd’hui, que son équipe aille mal ou bien, Il Mister ne compte plus vraiment sur son international tricolore et on voit vraiment mal ce qui pourrait le faire évoluer dans sa réflexion.

Devant les journalistes, Ancelotti s’est quand même attelé à dresser les éloges de son numéro 3. Un joueur qu’il juge en net progrès par rapport à la campagne écoulée, celle, où, paradoxalement, il lui faisait continuellement confiance, au détriment notamment de Diego Lugano. «Il s’entraîne très bien, il a une bien meilleure condition physique que l’an passé, il a fait son retour en équipe de France… C’est un joueur vital pour nous» a-t-il enchéri. De jolies paroles, mais qu’il ne s'engage pas à démontrer à travers les actes lors du déplacement à Valenciennes, ce mardi. « Je n’ai pas dit qu’il jouerait demain. Il peut jouer demain ou contre Lyon ». Pour Sakho, qui avait déclaré samedi ne pas « comprendre les choix de l’entraineur », il n’est pas sûr que ce message ait un quelconque effet réconfortant. En plein doute, il ne peut que constater à quel point son statut a baissé dans la hiérarchie de l’équipe.

Convoité par Lyon en juillet dernier, Sakho avait alors décliné toute idée de départ, en exprimant, par ailleurs, haut et fort son envie de défendre sa place au sein de la formation parisienne. Cinq mois après, il a de quoi regretter cette décision, d’autant plus que son ex-coéquipier Milan Bisevac s’est refait une belle santé du côté de Gerland. Titulaire en Equipe de France depuis la venue de Deschamps, il doit se dire qu’il vaut bien mieux qu’un rôle de remplaçant, même au sein du meilleur club de la Ligue 1. Toutefois, celui qui fut le plus jeune capitaine de l’histoire du PSG (à 17 ans seulement, en janvier 2008) n’ira certainement pas au clash avec ses responsables. Non pas que le cas de son ami Nenê est de nature à le décourager, mais parce qu’il respecte trop son maillot pour provoquer un quelconque malaise. Quitte à ce que la belle progression qu’il connait dans sa carrière soit freinée ?

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs