thumbnail Bonjour,

Cinq rencontres de la 16e journée de Ligue 1 se sont disputées ce samedi à partir de 20h. Découvrez l’ensemble des résultats et des buts enregistrés.

Les résultats de la 16e journée

Troyes est maudit

Troyes – Nice : 1-1
But : Darbion (32e); Cvitanich (90e)

A quelques secondes près, l’ESTAC de Jean-Marc Furlan tenait ce soir son deuxième succès de la saison. Des points précieux que les Aubois ont laissé bêtement filer en prenant un but dans le temps additionnel de la partie. Leur bourreau s’appelle Mario Cvitanich. L’attaquant argentin s’est offert sa 7e réalisation suite à un cafouillage dans la surface troyenne. D’une frappe croisée, il a donc trouvé le chemin des filets, permettant aux siens de sauver le point du nul. Une tournure des événements qui a jeté sacré froid dans les tribunes du Stade de l’Aube. Les supporters locaux y croyaient dur comme fer après la belle ouverture du score de Darbion, sur une ouverture non moins remarquable de Benjamin Nivet. Ce but a quand même son importance puisqu’il permet aux Troyens de laisser la place de lanterne rouge à Nancy.

Nancy y a cru

Nancy – Valenciennes : 1-1
But : Loties (31e); Haidara (73e s.p.)

Une fois de plus, l’AS Nancy se sera contenté du minimum. Face à Valenciennes, ce samedi, tout était pourtant réuni pour que les Lorrains décollent enfin au classement. Ca n’a pas été le cas, la faute notamment à Haidara. Alors qu’on jouait la 73e minute de jeu, ce dernier trompait son propre gardien à la suite d’un coup franc de Foued Kadir qui n’était pas vraiment dangereux. Sur son banc, l’entraineur lorrain a dû enrager, surtout que, pour une fois, VA n’a pas montré grand-chose dans le jeu. En première période, c’est d’ailleurs en toute logique qu’ils concédaient l’ouverture du score. A la suite d’un corner, Jordan Lotiès plaçait une frappe croisée du droit pour battre Penneteau. Longtemps, les Nordistes pensaient donc chuter à Marcel Picot, mais ils ont eu donc la réussite de leur côté.



Lille a manqué le coche

Sochaux – Lille : 1-1
Buts :
Mikari (64e); Roux (63e)

C’est dans des conditions difficiles que le LOSC se rendait à Bonal, en raison de l’affaire Landreau qui a plombé la préparation de la rencontre. Malgré cela, les Nordistes n’ont pas démérité en terre franc-comtoise. Bien que privés de Kalou, de De Melo et de Chedjou, ils se sont montrés conquérants et leurs efforts ont été récompensés après l’heure de jeu quand Nolan Roux trouvait la faille sur une superbe frappe croisée. Mais, sa joie et celle de ses coéquipiers n’a été que d’une courte durée. Dès la minute suivant, Yacine Mikari rétablissait la parité. Le Tunisien qui honorait sa 1e titularisation de la saison trompait aisément Steeve Elana. Un score d’égalité que les Sochaliens sont parvenus à préserver jusqu’au bout et ce malgré l’expulsion de Poujol en fin de partie.

Montpellier repart de l’avant

Montpellier – Ajaccio : 3-0
Buts : Utaka (28e), Cabella (32e), Belhanda (67e)

Montpellier va mieux. C’est maintenant une certitude. Opposé à Ajaccio, ce soir, les Héraultais ont livré une rassurante prestation, grâce notamment à l’apport de ses individualités. Après leur défaite contre Lyon, les champions de France se sont montrés déchainés et les Corses n’ont pas pu leur résister. John Utaka avait été le premier à faire mouche sur un tir croisé. Il fut ensuite imité par l’excellent Cabella, avant que Belhanda ne clot le score d’une jolie frappe enroulée du droit. Le Marocain a prouvé qu’il pouvait facilement retrouver son meilleur niveau et il ne s’est pas gêné pour faire taire ces détracteurs à la fin du match. René Girard a dû apprécier, et apprécier encore plus la remontée au classement qui se prolonge pour sa formation.

Brest s’accroche

Rennes – Brest : 2-2
Buts :
Féret (62e), Alessandrini (69e); Lesoimier (71e), Benschop (86e)

Les fidèles de la Route de Lorient se sont régalés ce samedi avec un derby breton qui a tenu toutes ses promesses. Rennes et Brest ont produit un beau spectacle et, au final, ils se sont quittés en bons amis. Quoi que…Ayant mené 2-0, les Rouge et Noir peuvent regretter de ne pas s’être imposé. L’équipe de Frédéric Antonetti avait, en effet, plus dur en scorant par l’intermédiaire de Féret et d’Alessandrini. « Après, il y a eu un relâchement dans nos têtes » reconnaissait Jean-Armel Kana-Biyik. Un relâchement qui a permis d’abord de Lesoimier de réduire le score suite à un exploit individuel, avant que Benschop, sorti du banc, ne rétablisse la parité. Un nul quasi inéspéré que les Finistériens ont su tenir malgré l’expulsion de Kantari à la 89e minute.

A lire aussi :

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs