thumbnail Bonjour,
Ligue 1, OL - Gomis : "Content de retourner à Saint-Etienne"

Ligue 1, OL - Gomis : "Content de retourner à Saint-Etienne"

Gettyimages

L'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Bafétimbi Gomis s'est montré confiant à la veille du derby très attendu contre Saint-Etienne.

Entre une formation lyonnaise leader de Ligue 1 et des Verts en grande forme, le derby de dimanche, choc en clôture de la 16e journée, est véritablement attendu. Ce match aura forcément une saveur particulière pour Bafétimbi Gomis. Le meilleur buteur lyonnais a été formé à l'ASSE, avant de rejoindre l'OL, ou il est désormais un joueur majeur. Il a livré ses sensations en conférence de presse.

Le collectif avant tout

L'international français a d'abord clamé que ce derby n'était pas un match comme les autres "en raison de la rivalité, de la proximité et du fait que les Stéphanois sont très bien classés. Cela fait encore plus parler dans la région", a t-il expliqué dans des propos rapportés par le site officiel de l'OL. Si certains préfèrent alimenter la rivalité entre les deux clubs, Gomis porte un regard bienveillant sur son club formateur. "C’est mon club formateur, je suis content qu’il soit à cette place. Cela prouve la qualité du boulot. Je suis content de retourner à St-Etienne, de retrouver des gens que je connais. Après, je fais abstraction du contexte. Je mets de côté les émotions".

D'autant que l'ASSE lui réussit particulièrement bien ces dernières saison, mais l'avant-centre lyonnais ne se focalise pas sur son cas personnel. "Si je ne marque pas et que l’on gagne, cela me va. En ce moment, j’ai de la réussite. J’ai la chance d’être là au bon endroit au bon moment. Ce n’est pas parce que j’ai marqué les trois dernières fois à St-Etienne que cela se fait en claquant des doigts. IL faut faire preuve d’humilité. Chaque match a son histoire. Ce qui est important, c’est le collectif. L’OL est dans une bonne phase et je suis à la finition. Dans ce stade, j’ai des repères, mais cela ne suffit pas… ". L'attaquant lyonnais s'est tout de même autorisé une petite réponse à la pique de Roland Romeyer, le président stéphanois, qui avait comparé Rémy Vercoutre à une 2CV. "Je n’ai rien contre les 2CV. Cette voiture fait partie du patrimoine français ; elle est économique. Rémy nous conduit là où on veut être. J’espère simplement que cela va continuer… ", a t-il expliqué, non sans humour. Le décor est planté.

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web