thumbnail Bonjour,

Dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, Carlo Ancelotti a affiché sa sérénité et sa volonté de s'inscrire dans la durée avec le PSG.

Si la pression est palpable au sein du Paris Saint-Germain pour Carlo Ancelotti, le technicien italien continue d'afficher sa sérénité. Dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, l'ancien entraîneur du Milan AC et de Chelsea est revenu sur les objectifs du PSG, sans cacher sa confiance pour l'avenir et sa volonté de s'inscrire dans la durée. Extraits.

"Je suis habitué à lutter"

Son avenir, donc, sujet récurrent ces dernières semaines au vu de la crise qu'a traversé le club, fut le premier point évoqué. «Mon avenir est lié aux résultats, je sais et je ne suis pas surpris. En Ligue des Champions, nous avons fait de bonnes performances en phase de poule. Maintenant, nous devons récupérer.", explique t-il., avant de poursuivre. "Ne plaisantez pas, je n'ai jamais eu peur d'être licencié. Le fait est qu'au PSG, il y a beaucoup d'attentes et, par conséquent, aussi de nombreux avis. Mais tous les avis ne sont pas détiennent pas forcément la vérité". En ce qui concerne sa relation avec les dirigeants Qataris, Ancelotti fait également preuve de transparence. "Les propriétaires m'ont toujours laissé tranquille. Et puis l'amitié qui me lie à Leonardo est véritablement honnête. Je dis ce que je pense, et c'est ainsi. Je le répète: je suis désolé parce qu'en Ligue 1 nous avons perdu trop de points. Mais il est temps de reprendre le dessus. Les 5 points de retard sur Lyon ne sont pas une montagne. " "Jusqu'à présent, ce n'est pas l'esprit du groupe. Une équipe, une équipe solide, je veux dire, ne peut pas se passer d'un fort esprit d'équipe qui, en temps de crise, est une aide. "

Les difficultés du PSG sont-elles d'ordre tactique, ou dues à l'environnement ?
«Ces deux points nous ont causé des difficultés. Mais je suis habitué à lutter, lisez mon histoire et vous comprendrez. À Reggio Emilia, quand j'ai commencé à entraîner, ils voulaient me jeter au bout de deux mois, puis nous avons été promus de B en A. Parme a terminé deuxième, mais en Décembre, il était question que je parte. Et à Milan, j'ai mis un peu de temps pour construire l'équipe. Les bonnes choses ne sont pas faites du jour au lendemain. Ici, au PSG, il y a 15 nouveaux joueurs: vous voulez pas leur donner un peu de temps pour apprendre à se connaître ? ".

Ancelotti le répète, il est animé par «le désir de donner vie à un projet ambitieux.
Le PSG n'a pas une grande histoire et il serait merveilleux de gagner quelque chose d'important. Nous avons comme objectif fixé de gagner le championnat et d'aller le plus loin possible en Ligue des Champions." Et quid des rumeurs envoyant José Mourinho à sa place ? «Mou est très bon, je le sais. Je sais comment cela se passe..." Enfin, le technicien italien a confié son petit rêve en C1... "J'ai envie d'aller en finale et d'affronter Milan. Et je vous assure que je ne rêve pas". Enfin, Ancelotti est également revenu sur sa relation avec Zlatan Ibrahimovic. De quoi rassurer les observateurs clamant que la star suédoise pose problème... "Tout se passe très bien. Ibra m'a étonné. Je l'ai connu en tant que joueur et je l'admirais. J'ai eu l'occasion de le connaître comme un homme et j'ai été surpris. Il est motivé et altruiste: il a marqué beaucoup de buts, mais il a également fait de nombreuses passes décisives pour ses coéquipiers. Il n'est pas facile de trouver un attaquant qui délivre de très bon ballons ... Habituellement, ils sont tous égoïstes. Ibra, lui, se met à la disposition de l'équipe. J'ai formé plusieurs champions et je l'ai toujours apprécié. Ibra est un gars de talent avec un grand sens du collectif."

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web