thumbnail Bonjour,

Carlo Ancelotti s'est présenté en conférence de presse en vu du match face à Evian, après la bonne prestation face à Porto.

Après leur belle victoire face à Porto, les Parisiens doivent confirmer ce regain de forme en championnat face à Evian. De Nene à Pastore en passant par Evra, le coach italien Carlo Ancelotti a abordé tous les sujets qui tournent autour de son équipe.

Nene l'exclu

Le premier coup de tonnerre de cette conférence vient quand Carlo Ancelotti aborde le sujet Nene : " Nenê n'est pas dans le groupe car il n'a pas eu bonne attitude contre Porto. Si un joueur n'a pas une bonne attitude, je ne le prends pas. S'il change, je le prends. Il ne peut pas aider l'équipe." Après que le brésilien se soit fâché contre son coach en Ligue des Champions alors que celui-ci lui avait demandé de se rassoir. " Je ne sais pas s'il a compris ou pas. J'ai pris la décision de le mettre dehors pour le prochain match. Il n'y pas eu de discussion entre lui et moi." A-t-il avoué avant d’assurer : " Il doit travailler et être professionnel. Je n'ai pas d'antipathie pour Nenê. S’il y a du changement dans son attitude, il reviendra."

Individuel toujours, Ancelotti a évoqué le cas Pastore, qui a été excellent face aux portugais : " Contre Porto, Pastore a montré de belles choses. Mais le match d'avant, non. Je comprends qu'un joueur soit énervé avec l'entraîneur mais pas avec tout le monde. Nenê comprend très bien ces choses."

Une fois la parenthèse Nene close, le mister italien a parlé tactique, et du match de demain face à Evian : "Nous avons Verratti et Matuidi suspendus. Thiago Motta est disponible. On a eu une bonne organisation contre le FC Porto. On jouera en 4-4-2 contre Evian." L’ancien milanais a donc décidé de reconduire la tactique qui a marché face à Porto. D’ailleurs, quand on lui demande comment bien gérer l’alternance des matches, il répond : "Nous avons un bon match de C1. On a donné beaucoup d'énergie. En L1, on n'a pas fait un bon travail et on a mal joué. J'espère que demain, on donnera notre meilleur en championnat. Notre groupe n'était pas très difficile mais c'est aussi vrai qu'on a donné notre meilleur."

"On a parlé d'Evra"

Quant aux objectifs, ils sont restés les mêmes qu’en début de saison, le premier étant de se qualifier pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions : "Le premier objectif est atteint. Le 2eme est de gagner le championnat mais on est en retard. On doit vite se rattraper. C'est le moment de gagner en championnat et de trouver une continuité si on veut être compétitif." Enfin, il utilise un ton catégorique pour évoquer la crise, qui n’est pas totalement finie selon lui : "Je préfère être clair. Quand tu perds deux matchs de suite à la maison, c'est un moment difficile. Ce n'est pas encore fini, mais on est proche de la fin."

L’entraîneur italien a ensuite terminé sur une note d’humour afin de se débarrasser des rumeurs. Il y a d’abord celle qui voit un échange avec Mourinho : "J'ai eu un contact avec le Real Madrid. La dernière fois que j'ai parlé avec le Real, c'était il y a trois ans. Je me vois bien au Real un jour, comme à Rome. C'est bien de rigoler un peu. Je pense à travailler ici. ", puis celle des transferts : "Hier, le président était au Camp des Loges. On n'a pas eu le temps de parler. Il est juste venu pour saluer. Nous avons seulement parlé d'Evra... non ce n'est pas vrai (rires)."

Relatifs