thumbnail Bonjour,

Après la défaite face à Montpellier, Gillot analyse ce revers face aux champions de France.

«Dans l'ensemble, on ne mérite pas de perdre ce match. Sur sa première occasion, Montpellier marque, alors que l'on aurait dû déjà inscrire un but un peu plus tôt. On a manqué d'efficacité en première période, où l'on n'ouvre pas le score. C'est à peu près le même scénario qu'en Coupe de la Ligue (défaite 1-0 à Montpellier le 31 octobre, ndlr) même si cette fois, on s'est battu. Les joueurs ont beaucoup donné, ont fait le match que j'attendais d'eux, mais nous n'avons pas eu cette réussite pour ouvrir le score et être en position de force par la suite. Dans un match, il y a des moments où il faut savoir marquer, mais nous n'avons pas su le faire. Cela a été lourd de conséquences. Je n'ai pas de regret sur les changements opérés. Les joueurs qui sont restés à la maison sont blessés. J'ai fait des choix par rapport au dernier match européen. Avec 60 heures de récupération entre la fin du match à Bruges et le début du match à Montpellier, j'estimais que je devais protéger mes joueurs. Si j'avais pu renouveler l'intégralité de l'équipe, je l'aurais fait. Au bout d'une heure, on a senti que l'on fléchissait et que l'on aurait du mal à inverser la tendance. Peut-être que ces rotations nous permettront de bien passer la série de six matches en vingt jours en décembre. Je me devais de faire tourner certains joueurs qui étaient sur les rotules.»

Relatifs

From the web