thumbnail Bonjour,

Loin des péripéties de Riggs et Murtaugh, Zlatan Ibrahimovic brille en Ligue 1 et épate même les experts du Taekwondo à coup de high kicks et d'autres gestes innommés.

Au regard de la recrudescence des gestes d’anthologie sur les terrains européens, nous avons nommé comme porte de drapeau de ce mouvement, Zlatan Ibrahimovic. Le géant suédois du PSG est un ovni, il arrive toujours à nous surprendre, à nous hypnotiser par sa souplesse aberrante. Tout cela, grâce à des cours de Taekwondo qu’il a suivi petit pour pouvoir canaliser son énergie.

C’est le seul joueur de football à maîtriser les high kicks

Leif Almo, l’un des premiers Suédois à participer à des stages de kick-boxing en Thailande, et président du centre d’art marial de Malmo, avait déjà révélé dans les colonnes de sofoot que le Taekwondo faisait de Zlatan un monstre sur un terrain. « Impossible de le faire tomber. Regarder ses appuis au moment de frapper la balle : ils sont extraordinaires. C’est le seul joueur de football à maîtriser les low kicks, high kicks et full kicks ». En effet, d’ailleurs ces coéquipiers du Milan AC, Antonio Cassano et Rodney Strasser en ont fait les frais.

Pascal Gentil, deux fois, médaillé aux Jeux Olympiques a évoqué dans les colonnes de France Football, ce que le  taekwondo apporte à Zlatan Ibrahimovic : "Dans sa façon d’anticiper les duels et de jauger ses adversaires, on sent qu’il a pratiqué le sport de combat. C’est un joueur qui se sert énormément des feintes de corps pour obliger ses adversaires directs à déclencher. Cela signifie qu’il va les obliger à porter une attaque riposte. C’est de l’anticipation. Une façon aussi de savoir si ses adversaires sont plutôt réactifs, agressifs ou attentistes." L’ancien Milanais a d’ailleurs avoué qu’il voyait les actions avant qu’elles ne se réalisent. « Pendant que je joue, je peux voir quelque chose qui est invisible aux autres et cette image est toujours dans ma tête cinq secondes plus tard. Ce sont des images de ce qui va se passer sur le terrain ». On se croirait dans un épisode de Demain à la une, mais non c’est juste un don « Zlatanique ».



 L’arrogance? C’est l’esprit taekwondo, à la coréenne !

Pascal Gentil poursuit donc sur les atouts de son sport de prédilection. « Le taekwondo lui a donné le coup d’œil. Prendre la décision et choisir le bon geste en une fraction de seconde. Action, réaction. Un centre lui arrive un peu en arrière, bing!». 

Le septuple Ballon d’Or suédois porte les côtés positifs et négatifs du Taekwondo avec fierté. Selon le taekwondoïste français, le caractère de Zlatan est le résultat de plusieurs années sur le tatami.  « L’arrogance? C’est l’esprit taekwondo, à la coréenne, très dur, où il n’y a pas de place pour l’échec (…) Et puis il y a l’intimidation, chez Ibra, tout est dans la posture, le regard (…) C’est de là aussi que proviennent sa puissance dans les jambes, sa souplesse et son explosivité. Quand il est en équilibre sur une jambe, il sait comment maîtriser son autre jambe dans l’air (…) Sa nonchalance sur le terrain? Le taekwondo. Tout est fondé sur l’explosivité, la vitesse d’exécution, la soudaineté d’un geste. Or pour porter un coup fatal et imprévisible, on a besoin d’être relâché. Ibra ne se désintéresse jamais du jeu. Il endort juste ses adversaires pour mieux les punir.»

Il est dit qu' un jour, un cobra a mordu Zlatan. Après 9 jours d'atroces souffrances, il est mort, le cobra. 


Relatifs