thumbnail Bonjour,

Louis Nicollin, a accordé un entretien à nos confrères de l'Equipe. L'emblématique président de Montpellier livre ses objectifs pour la suite de la saison...

C'est peut-être le résultat de l'effervescence de la Ligue des Champions ou de la digestion difficile d'un titre inopiné, mais Louis Nicollin s'est assagi. L'emblématique président de Montpellier est revenu sur le début de saison mitigé de ses "petits", tout en gardant un oeil sur l'actualité. Ça vaut quand même le détour... Extraits.

"Je verrai bien Lyon"

"Loulou" est d'abord revenu sur ses déclarations envers les joueurs. Non satisfait du début de saison des siens, le président du MHSC avait décidé de fixer un ultimatum à ses troupes au début du mois d'octobre, sous peine de "prendre des décisions"... Des propos forts sur lesquels le charismatique dirigeant s'est expliqué. « On ne va pas virer un type et perdre son transfert. Je ne suis pas complètement c… Pour le reste, disons qu’on est revenus à moitié sur les rails mais ce n’est pas suffisant », a t-il souligné, sans oublier les progrès récents des hommes de René Girard. "C'est un peu mieux. Maintenant, je n'en fais pas six caisses. À partir du moment où on a gardé la même équipe, sauf Giroud et Dernis, et qu'on a recruté quatre joueurs, je ne peux pas être satisfait."

Ce samedi soir, Montpellier affrontera Valenciennes. Un vrai défi face à une écurie en grande forme depuis le début de saison. Et une affiche qui en succède une autre puisque le MHSC a réalisé une prestation intéressante contre le Paris Saint-Germain avec un nul à la clé (1-1), ce que le président des Champions de France a reconnu, expliquant que l'expulsion de Younès Belhanda fut préjudiciable pour espérer mieux. « Je n’ai pas trop aimé ce que Belhanda a fait. S’il n’avait pas été expulsé, on aurait pris trois points car on les bougeait comme il faut » Et quid de l'adversaire du soir ? Grandissime favori, le PSG le reste t-il au yeux de l'emblématique dirigeant ? "OK, Paris était à dix mais pas sûr qu'à onze ils nous auraient tapés. J'ai vu une équipe pas si sereine, ça va leur jouer des tours. Je ne les vois plus champions. Je verrais bien Lyon. Enfin, Ménez m'a donné son maillot, je suis content. C'est le meilleur joueur du PSG, même s'il y a « Queue-de-cheval » (Ibrahimovic). Du "Loulou" dans le texte.

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web