thumbnail Bonjour,

Saint-Etienne qui confirme sa victoire au Parc, Valenciennes qui marche sur l'eau, cette douzième journée aura apporter de nombreux enseignements.

Top : Saint-Etienne

Doucement mais sûrement, les verts sont en train de faire leur trou dans cette Ligue 1. Quatrième à deux points du leader parisien, qu’il a déjà fait tomber lors de la dernière journée (2-1), l’ASSE a confirmé cette victoire en gagnant à domicile face à Troyes. Certes, le défi était plus simple à relever, mais il fallait le faire. Et Saint-Etienne l’a fait facilement. 2-0, le score parfait pour certains entraîneurs, parfait, à l’image du début de saison des verts.

Flop : Toulouse

Il y a deux journées de cela, ils pouvaient être leaders, et pouvaient prétendre à prendre au rôle de surprise de l’année que Montpellier avait joué à la perfection l’année dernière. Après une défaite face à Bordeaux, le Téfécé en a pris quatre face à Ajaccio, des buts largement évitable. Symbole de cette réussite perdue, le gardien Aly Ahamada, qui après avoir marqué à la 94e minute face à Rennes, est responsable sur trois des quatre buts corses.

Déception : Les cadors au ralenti

Le fameux trajet PLM mettra plus de temps aujourd’hui. En effet, le peloton de tête mené par Paris, Marseille et Lyon a lors de cette journée marché au ralenti. Tout trois rattrapés en fin de match, les leaders n’ont ramené qu’un point de leur match, respectivement face à Montpellier, Nice et Sochaux. Néanmoins, ces contre-résultats permettent aux poursuivants comme Saint-Etienne, Bordeaux, Valenciennes ou Lille de recoller. Oui, cette Ligue 1 est indécise, tant mieux pour le suspense d’un côté.

Chiffre : 16

Le nombre de buts encaissé par Lorient lors des quatre derniers matches. Six à Valenciennes, quatre à Ajaccio, deux à Brest et à nouveaux quatre face à Bordeaux, Lorient marche sur la tête. Après un début de saison tonitruant, les Merlus ne savent plus où donner de la tête. Si les absences de Mareque ou d’Ecuele Manga ont forcément joué, Lorient a sans aucun doute perdu quelque chose.

On a adoré : Valenciennes

Le tube de cet automne aka le Barca du Nord. Valenciennes s’amuse et régale. Une attaque de feu, un jeu léché et très agréable à regarder, il semble que l’équipe de Frédéric Hantz marche sur l’eau depuis quelques journées. Après en avoir enfilé encore trois à Bastia, les nordistes se retrouvent cinquièmes, à deux points de Paris s’il vous plaît. Reste à se demander combien de temps va durer cette forme.

Relatifs

From the web