thumbnail Bonjour,

Dominé par Saint-Etienne (1-2) samedi dernier à domicile, le club de la capitale se rend ce dimanche sur la pelouse de Montpellier avec la ferme intention de rebondir.

En Ligue des Champions, mardi dernier, le PSG a fait honneur à son rang en étrillant le Dinamo Zagreb (4-0) à domicile. Une belle victoire mais qui n’a pas totalement effacé la piètre production précédente face à Saint-Etienne (1-2) en championnat. Contre les Verts, le club de la capitale a probablement fourni sa prestation la moins aboutie depuis le début de la saison. Ce n’est pas alarmant, d’autant plus que par un heureux concours de circonstances cela fut sans préjudice sur sa place au classement (1e), mais les Franciliens savent qu’ils ont le devoir de le faire oublier. Afin de rassurer leurs supporters mais aussi pour éviter une période de doute, qui serait assurément malvenue à cette période de l’année. L’opportunité de le faire se présente dès ce dimanche lors d’un déplacement chez le champion de France en titre, Montpellier.

Ils ne sous-estiment pas Montpellier

Il y a un peu plus d’un an (le 24 septembre 2011), les Parisiens s’étaient baladés à la Mosson en s’imposant 3 à 0. Un succès qui ne les a pas empêchés d’abandonner le titre au profit des Héraultais. Aujourd’hui, ils savent que l’équipe pailladine n’aura aucun rôle à jouer dans la conquête du trône national, mais ils sont aussi conscients que ce match là risque d’être un tournant sur le chemin qui les mène à la gloire. « La saison dernière, nous avons bataillé avec Montpellier. Cette saison, ce sera différent. Mais cela reste un match important face à une belle équipe » a reconnu Ancelotti. Le technicien italien conçoit parfaitement que le rapport des forces pourrait bien être beaucoup plus équilibré que le situation des deux équipes au classement ne le laisse suggérer (10 points et 14 places séparent les séparent sur le plan comptable).

Face au MHSC, les Parisiens ne risquent pas de manquer de motivation. Au-delà des trois points mis en jeu qui devraient leur permettre de consolider leur place et prendre une petite revanche sur les protégés de Réné Girard, il s’agira également de se racheter suite à la déconvenue enregistrée face à Saint-Etienne (1-2), samedi dernier. « On a fait un mauvais match contre Saint-Etienne, on le sait, et on aura donc à cœur de faire une grosse performance dimanche » a promis le milieu de terrain Clément Chantôme. Un discours validé par son coach. « Après cette défaite, nous voulons renouer avec la victoire » a-t-il déclaré hier en conférence de presse. On dit qu’une grande équipe ne perd jamais deux matches d’affilée. A partir de ce raisonnement, il serait curieux de voir si le club de la capitale a vraiment grandi depuis la campagne précédente.

Au risque de s’y méprendre, la tâche des Parisiens s’annonce tout de même tout à fait abordable. Et pour cause ; ils se rendent chez une équipe qui n'a gagné que deux de ses huit matches disputés jusque-là à domicile. Toutefois, Ancelotti refuse de s’arrêter à ces considérations-là. Pour lui, Montpellier a encore des atouts à faire valoir et est capable de se surpasser sur une soirée. « Il est vrai que Montpellier a eu quelques problèmes depuis le début de saison. Ce sera un match difficile car cette équipe voudra réaliser de bons matches, obtenir des résultats » a-t-il prévenu. Et puis, le PSG aura à faire face à une inconnue : comment va-t-il faire sans son buteur Zlatan Ibrahimovic ? Chantôme s’est montré confiant à sujet en déclarant : « Sans un tel joueur, qui vient d’ailleurs de faire quatre passes décisives, l'équipe est bien entendu amoindrie, mais on a des joueurs qui peuvent le remplacer en faisant parler leurs qualités et donc nous faire gagner ce match ». La réalité de terrain sera-t-elle conforme à ses prévisions ?

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web