thumbnail Bonjour,

René Girard a estimé vendredi que l'absence dimanche à La Mosson Zlatan Ibrahimovic, suspendu, ne constituait pas forcément "un avantage" pour son équipe.


L'entraîneur de Montpellier René Girard a estimé vendredi que l'absence dimanche à La Mosson de l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic, suspendu, ne constituait pas forcément "un avantage" pour son équipe, craignant de voir ses remplaçants "donner le maximum".

La venue du PSG est-elle l'occasion de vous relancer ?
J'enlève la Ligue des champions du lot de nos ultimes rencontres. En Championnat, nous voulons continuer ce que nous faisons à l'heure actuelle et nos deux derniers résultats. Vous le savez tous: on va jouer les champions de France. C'est le match entre les anciens et les nouveaux champions. On sait que c'est une grosse équipe, qu'ils ont beaucoup investi, qu'ils font un parcours remarquable malgré leur faux-pas devant Saint-Etienne. Ce gros match est bien pour nous car cela va permettre d'aller chercher la motivation facilement. Saint-Etienne a prouvé qu'ils n'étaient pas injouables. Qui a dit qu'ils étaient injouables ?

L'absence de Zlatan Ibrahimovic rend-il cette équipe plus abordable ?
C'est un grand joueur qui a apporté une dimension supérieure au PSG. Il ne sera pas là. Je vais peut-être paraître con, mais j'aurai peut-être préféré qu'il soit là. Il va y avoir des joueurs qui vont avoir l'occasion de donner le maximum pour montrer qu'ils méritent d'être là. Ce n'est pas dit que cela soit un avantage. Il est logique qu'il ne joue pas face à nous au regard de ce qu'il a fait. Ils ont été dociles avec lui au niveau de la suspension. On est confronté à des absences, comme celle de Mapou Yanga-Mbiwa qui purge une lourde suspension. On n'est pas là pour se lamenter, on est là pour faire un match le plus costaud possible. On laisse de côté la Ligue des champions et les soucis pour se préparer et mettre un commando en route.

Existe t-il un goût de revanche par rapport à la saison passée (défaite à la Mosson 3-0, ndlr) ?
On a eu la revanche au mois de juin. Le résultat à la Mosson était un accident face à une équipe meilleure que nous ce jour-là. Depuis, de l'eau est passée sous les ponts et on a connu d'autres joies. Il n'y a pas à se gargariser de trouver Paris là où il est. C'est logique, c'est normal. Quel sont les budgets de Paris et de Montpellier ?.

Relatifs

From the web