thumbnail Bonjour,

Toulouse a perdu face à Bordeaux la chance de prendre la première place, mais a chuté face au Bordeaux de Francis Gillot.

Toulouse avait l’occasion de prendre la première place du classement, en revenant à hauteur du Paris-Saint-Germain. Cependant, Toulouse a chuté face à un Bordeaux cynique et dominateur. Alors, la marche était trop haute pour le TFC ?

Avant ce match, beaucoup voyaient un remake de la saison dernière, avec Toulouse dans le rôle de fauteur de trouble, prenant la place de Montpellier. En effet, de nombreux spécialistes voyaient les toulousains tenir la dragée haute face à l’armada parisienne. Pur romantisme à la française. Car Toulouse n’a pas réussi à franchir le palier qui leur aurait permis de passer de la troisième à la première place. Arrêté en pleine course par un Bordeaux qui a su maîtriser son adversaire de la première à la 90e minute, Toulouse ne devrait pas faire le poids face à l’ogre parisien, mais va se battre pour une place en Europe, et pourquoi pas dans celle qui compte. Séduisant depuis le début de saison, Toulouse est la cinquième attaque de ligue 1. Menés par la nouvelle pépite Wissam Ben Yedder, les hommes d’Alain Casanova n’avaient plus connus la défaite depuis celle reçue face à Paris, 2-0.

Rien n'est remis en cause

Face à une équipe bien organisée, Toulouse a eu beaucoup de mal pour créer du jeu. On peut même dire qu’elle n’y a pas réussi du tout. En effet, Ali Ahamada a longtemps reporté l’échéance, avant que le verdict ne tombe à la 86e minute. Toulouse s’est vu trop beau, Toulouse a craqué face à une équipe qui a pris son temps. Les Bordelais, de leur côté, remontent à la septième place, à un point de leur adversaire du soir. Redimensionné, l’entraîneur toulousain ne l’a jamais été puisque depuis le début, son ambition est bien autre que de titiller les joueurs de la capitale : « L'objectif ce soir n'était ni de marquer les esprits ni de prendre la première place. Ce qui est important, c'est notre progression. On commence à parler un peu de nous, ce n'est pas toujours évident à assumer. On n'est pas préparé, on n'est pas programmé pour ça, nous c'est plus entre la 5e et la 10e place.»

Manque d’ambition ou réalisme ? Cette équipe a le mérite de garder les pieds sur terre et continuera à avancer après ce beau début de saison, et si une autre occasion de prendre la première place se présent, peut-être que les toulousains sauront désormais comment gérer la pression.

Relatifs

From the web