thumbnail Bonjour,

L'ancien parisien Jérémy Clément lance l'assaut à son ancien club en conférence de presse, avant de les affronter pour un retour qui s'annonce chaud.

Après avoir quitté son club de coeur, Jérémy Clément se trouve au mieux à Saint-Etienne. Devenu l'une des pièces à jouer de l'équipe, il revient dans son club formateur avec l'étiquette d'adversaire. Bien décidé à renverser la domination parisienne, le milieu stéphanois se confie en conférence de presse.

Jérémy, que représente le PSG à vos yeux ?

C’est un club dans lequel j’ai passé cinq bonnes saisons, certaines très belles d’autres plus difficiles mais je ne garde que le côté positif.

Il s’agit vraiment d’un club différent des autres ?

C’est un club à part. Il se passe toujours quelque chose. Mais c’est avant tout un super club, avec un super stade dans une superbe ambiance.

"Les médias ont inventé la "Ibra-dépendance"

Avez-vous un souvenir particulier ?

Non. Je retiens surtout que j’ai eu la chance de jouer quatre finales, d’en gagner d’eux. Ce fut chaque fois de superbes moments. C’était énorme.

Paris a changé de planète. Comment jugez-vous le PSG actuel ?

Il est clair que le PSG a pris une nouvelle dimension cette saison. De grands joueurs sont arrivés, c’est bien pour le championnat de France. Si je ne regrette pas d’être parti, je reste supporteur de Paris lorsqu’il joue en coupe d’Europe. Ce club m’a marqué. J’espère qu’il ira loin en Ligue des champions mais un peu moins en Coupe de la Ligue (Rires).

Cette équipe est imbattable en France ?

Elle va jouer beaucoup de matches, cela peut lui nuire à un certain moment. Elle est toutefois bien évidemment favorite pour le titre, possède les meilleurs joueurs à chaque poste, mais elle n’est pas imbattable.

Paris ce n’est pas uniquement Ibrahimovic comme le prouve sa victoire contre Marseille sans son joueur vedette.

Ce sont les médias qui disent cela. Je suis persuadé qu’il y a beaucoup de très bons joueurs autour de lui. « Ibra » c’est la classe au-dessus, c’est certain, c’est un plus dans une équipe mais Paris est parfaitement pourvu à tous les postes.

Le fait de jouer contre Paris en Coupe de la Ligue à la fin du mois peut influer sur le comportement des joueurs ?

Non, pas du tout. Ce sont deux compétitions totalement différentes. Samedi nous irons au Parc pour faire un bon match, pour prendre un maximum de plaisir en jouant sans pression.

On fera tout pour ramener un résultat du Parc et pour rester en Coupe de la Ligue dans un mois.

L’ASSE possède-t-elle l’effectif pour jouer sur les deux tableaux ?

Nous ne jouons pas la coupe d’Europe, nous n’avons pas le même rythme que Paris qui va enchaîner trois matches par semaine.

Nous avons un bel effectif même si ce n’est pas celui de Paris. La répétition des matches permet à d’autres joueurs de s’exprimer, c’est important pour un groupe. Cela maintient tout le monde sous pression.

"Paris est favori"

L’ASSE reste sur une belle série.

Il va falloir la prolonger. Nous avons fait de bons matches nuls à l’extérieur que nous devrons valider à domicile.

Compte tenu de son effectif, n’est-il pas plus facile pour Paris de gérer le troisième match de la semaine?

Je ne crois pas. Nous serons prêts physiquement. Nous aurons un jour de récupération supplémentaire.

Sur le plan personnel, cela ne me dérange nullement. Je préfère enchaîner les matches.

N’y a-t-il pas une appréhension à affronter le Paris actuel ?

Non même si Paris est favori, joue à domicile, est invaincu.

Il faudra se libérer, se lâcher, avoir confiance en nos moyens. Sur un match, tout est possible même si ce sera un match très compliqué.

Relatifs